UTTJ 2012 : récit de Christophe

En ce début de mois de juillet m'attend un gros morceau dans ma prépa UTMB : l'UTTJ. Derrière ce sigle se cache l'Ultra Trail en Terres du Jura, une course à étapes que j'ai coché très tôt dans mon calendrier. Ce sera l'occasion pour moi de découvrir le Haut Jura, mais aussi de faire du volume avec les 110kms et 6300+ annoncés ! Un week-end choc en quelque sorte ;) Mon ami Fabien m'accompagne pour cette balade en pleine nature. Le vendredi soir, l'ambiance est déjà là et la pasta party fameuse.

(Ca envoie du gros dans la Jura !)


Samedi, 1ière étape : Saint Claude -> Mijoux, 60kms et 3500+ (pour 56kms et 3800+ annoncés)
La nuit a été bonne, le réveil tranquille. Il fait beau, la température est idéale. Je décide de partir en tenue légère et ce sera un bon choix. L'ambiance est détendue, j'ai le temps de discuter avec la fusée angevine et ami des 3D Trail, Nicolas Roussel de l'ETA. Pas loin de 260 coureurs sont au départ et pour une fois, personne ne sprinte au départ ;)

 

P1010632(Y'a une belle cathédrale à Saint-Claude)

 

Très vite, au bout de 50m en fait, on commence déjà à monter pour sortir de Saint Claude par les faubourgs, puis par les hameaux. On alterne route et chemins, je suis déjà en vitesse de croisière, mais des zodiacs me doublent furieusement, comme d'habitude. Au bout de 3kms, les écarts commencent déjà à se stabiliser, on a enfin le temps de faire une pause pipi ;). Les singles assez simples commencent à faire leur apparition. Pour l'instant, rien de compliqué !

P1010641(Allez Fabien, ça va bien se passer !!!)

 

La première heure passe très vite et nous voilà déjà au premier ravito (54'30", 45" d'arrêt). 2 quartiers d'orange et ça repart. Je ne comprends pas trop la disposition du lieu car une rubalise coupe le chemin en 2 sur sa longueur et un autre ravito se trouve 20m après le premier ?!? En fait, on attaque une descente dans les gorges de Saint Claude... au programme : cascade, torrents, escaliers, un petit parcours technique de pur bonheur !!!

 

(Ca bouge beaucoup dans les gorges...)


Puis, on remonte en fait par le petit chemin coupé en 2 et le second ravito... ça y est, j'ai tout compris ;) Le chemin se poursuit tranquillement et sans difficultés, en alternant toujours route et chemins, single et sentier large, montée et descente. Je suis avec 2 autres coureurs, quand tout à coup, un traileur costaud revient comme une fusée sur nous : c'est mon ami Christian Poigny de Tullins !!! Ca fait plaisir de le voir et les kilomètres suivants défilent en discutant de nos dernières aventures et de notre futur UTMB ! A un point d'eau, nous apercevons Fabien une petite minute derrière, cool il mène bien sa course.

 

P1010630(On a fait le tour de la colline)

 

Mine de rien, Christian est plus fort, et à trop vouloir discuter et le suivre, j'ai forcé un peu mon allure. Après un chouette passage en crête, je préfère le laisser filer et redevenir plus raisonnable. Surtout qu'avec mes chaussures trop petites, je commence déjà à avoir un peu mal au pied. On attaque la descente sur Saint Claude et Fabien revient sur moi juste à temps pour faire un tour d'honneur du stade de rugby du coin ;) qui est totalement désert :((. On arrive au ravito du 26ième km ensemble (3H25'30", 2'30" d'arrêt), il commence à faire bien chaud et les 2 grosses difficultés du jour se pointent à l'horizon. Outre mes pieds douloureux, j'ai mal au ventre depuis quelques kms... Autrement dit, je me sens vraiment moyen. Ce n'est pas de bonne augure ! La route est encore longue !!!

P1010637(Punaise, ça grimpe dans le Jura)


Passé le viaduc, on attaque donc le Mont Chabot et ses 400+ bien techniques. Dès le départ, Fabien souffre et je m'échappe peu à peu. Je réalise une ascension correcte, sans faire d'étincelles. La fin est un peu caillouteuse et je n'arrive pas à relancer sur le plat en forêt qui suit. J'ai toujours mal au ventre mais heureusement personne ne revient sur moi. Bien au contraire, je double déjà 2-3 coureurs en perdition, les zodiacs n'ont plus d'eesence ;). Passé le point de vue de la Luette, je bascule dans une descente avec l'envie de vomir. A un croisement, des bénévoles nous attendent et j'en profite pour prendre 2 grands verres d'eau pour encore plus me plomber le ventre !

 

Magie des bénévoles du trail : ces charmantes mamies m'annoncent le prochain ravito à 5'... j'en mettrai 25 !
Magie des bénévoles du trail bis : 500m après les mamies, je traverse une route et les bénévoles m'annoncent 4kms de descente jusqu'au ravito... pour remonter en fait 200m après !!!
Magie du trail tout court : les 2 verres d'eau m'ont fait du bien finalement et le mal de ventre s'estompe en arrivant au ravito 3 (4H55', 2'30" d'arrêt).

P1010636(Le Jura, c'est vert)

 

Cette fois, après avoir piqué toutes les oranges et avoir déroulé sur 1kms, on aborde la dernière grosse difficulté du jours, Roche Blanche et ses 700+ en 2,5kms ! Un mini Catogne en fait, pente régulière sans difficultés. Libéré, je réalise une très bonne montée en moins de 50' pour déboucher sur un magnifique point de vue et surtout une sacrée aire de pique-nique. Au sommet donc, les jambes sont revenues et je relance tout de suite. A part un gars dans la montée, ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu quelqu'un  ?!? Petites montées, petites descentes, plats, tout s'enchaine et je cours d'un bon rythme pour arriver au dernier ravito de la journée (6H44'30", 2' d'arrêt). Pas le temps de manger les merguez, juste quelques oranges à nouveau.

P1010645(Superbe point de vue en haut des gorges)

Je ne traine pas trop et poursuit ma marche en avant. Très vite, je reprends un coureur, puis 2, puis 3. Les sensations sont meilleures et j'en profite. Je serais cuit demain, mais tant pis, ce sera pareil pour tout le monde ! Le final n'est pas si facile que ça, on ne descend pas tant que ça, ce sont des faux plats montants, des traversées de champs compliquées, de nombreux passages de cloture à plat ventre, ... Heureusement on court plus qu'en milieu de course ! Après avoir doublé un nouveau coureur, je reviens petit à petit sur un groupe de 3, avec notamment Christian, quelle surprise ! C'est à son tour d'avoir mal au ventre et petit à petit, je le lache ainsi que ses 2 acolytes. Toujours pas de descente en vue, les champs s'enchainent, pfff ce final est interminable ! Ouf, on attaque la descente finale, 200- "abruptes" sur un peu plus de 1km... on entre dans Mijoux et cette première étape est bouclée en 8h32'30", soit mon estimation la plus haute du parcours ce qui prouve sa difficulté !

P1010653(Ouf, on va pouvoir se reposer !)


L'après-midi sera tranquille avec repos, massage réparateur, repos, podologie réparatrice, repos, petite sieste réparatrice, repos et enfin repas réparateur avec Fabien et Christian. L'ambiance du bivouac est tranquille, tant mieux, cela permet une très bonne nuit... mais au réveil, patratra, le temps est mauvais et un orage éclate vite ! Un déluge s'abat sur Mijoux, la motivation retombe, le départ est décalé de 30'.

Profil1

(C'est par où la descente ?)

 

Dimanche, 2ième étape : Mijoux -> Saint Claude, 56kms et 2300+ (pour 52kms et 2500+ annoncés)
La pluie s'est arrêtée, le départ est donné, et... ça part plus vite que la veille j'ai l'impression ! Punaise, mais comment ils font ces traileurs pur retrouver autant la pêche ??? J'ai les jambes raides, j'ai mal aux pieds et je force bien plus que la veille. Au bout de 500m, on s'enquille dans un petit single en montée, ça bouchonne déjà. Christian est bien chaud, je suis pas mal, Fabien n'est pas loin, on monte tous d'un bon rythme. Dès qu'on peut, on relance, ça ne rigole pas ! Christian s'échappe un peu, une petite averse me fait pester, les longs chemins bien plats s'enchainent. Le premier ravito est vite là (1H35', 1' d'arrêt). On attaque alors une portion de 5kms toute plate, tout le monde court, personne ne craque ! Aujourd'hui, on ne va pas trop rigoler !!!

P1010652(Comme il pleut, je n'ai pas pris l'appareil photo...)

 

Ouf, on attaque enfin la montée, 600+ bien réguliers et peu pentus, je rejoins vite Christian pour effectuer la fin ensemble. La fin justement est dans le brouillard, les chemins bien humides et un peu chaotiques, Christian s'envole  à nouveau pour aller réaliser une grosse étape ! Après le crêt du Merle, la descente est bien boueuse pour rejoindre le ravito (3H02'30", 2'30" d'arrêt). La suite est un véritable chemin de croix pour moi. Le chemin est boueux en descente, ça se gère pas mal.

Photo(Christophe tout mouillé... merci à celui à qui j'ai piqué la photo ;))

 

On remonte un peu, ça roule, je suis pas mauvais en montée ce week-end. Mais ensuite, ça se gate. Les chemins sont compliqués, boueux, accidentés. Je manque de perdre une chaussure dans un bain de boue, c'est tout plat et je suis incapable de courir. Punaise, je ne pensais que c'était si peu roulant le Jura ;) !!! Les kilomètres ne défilent pas. Je galère dans chaque portion de chemin. En 1 heure, je ne réalise que 4kms ! On se croirait entre la Tête Aux Vents et la Flégère une nuit de CCC 2010 ;)... J'arrive tant bien que mal au point culminant de notre périple, xle Crêt de Chalam et ses 1500m d'altitude, avec un beau panorama sur le brouillard...

P1010646(Pris la veille...)

 

Maintenant il parait que la descente dure 23kms. Le début de la descente est compliqué, ça ne dure pas, après c'est encore plat, mais bon, on arrive un peu à courir. Et puis ça remonte à nouveau. Pfff, c'est long pour rejoindre le ravito 3 avec ses 35kms de parcours ! (5H30', 4' d'arrêt). Ce sera mon plus long arrêt du week-end pour bien faire le plein. Car ensuite, on rattaque par une montée ! Heureusement que le profil indiquait 23kms de descente ! Depuis le début du week-end, de petits panneaux nous indiquent les difficultés, les ravitos et surtout les kms. C'est pas mal comme système, surtout qu'ils sont pimentés avec l'humour jurassien. Mais là, 35... 36... 37... 37... 38... J'ai l'impression de reculer... Heureusement, je reviens sur quelques coureurs et je cours de plus en plus. Ils n'ont pas l'air au top non plus, ça me redonne du moral. 44 ! Punaise, je pensais qu'on était à 42... Allez, on continue de relancer avec un sympathique V1 qui m'a rejoint pour une nouvelle côté jusqu'au ravito 4 (6H58', 2'30" d'arrêt).

P1010638(Carte postale de Saint Claude...)

 

C'est la liesse au dernier ravito, on se croirait dans une discothèque. Dans le délire, les bénévoles nous annoncent 9kms restants au lieu des 6 prévus... c'est une mauvaise blague. 2 autres coureurs en profitent pour me doubler au ravito. On commence par 3kms de descente, ça se passe bien, mêmes le passage de clotures. Arrive le dernier km de montée, ça ce passe bien aussi. Surtout qu'on surplombe déjà Saint Claude... La descente finale est rapide, seulement 2kms, ouf, il n'y avait bien que 6kms finalement. Malgré le rush d'un dernier coureur, je réalise une arrivée triomphante au pied de la cathédrale de Saint Claude. Yes ! Je réalise 7H47' alors que je pensais mettre plus d'une heure de moins, c'est dire la difficulté du parcours !!!

P1010647

(Non là, c'est Mijoux !)

 

Christian a tout cassé sur cette seconde étape et effectue une belle remontée. Fabien a souffert sur la seconde moitié de parcours mais réalise un week-end solide.

24ième de la première étape, je suis 32ième de la seconde. Incroyable, avec 60kms dans les pattes que tous ces traileurs soient si rapides le second jour ! Au final, je reste 24ième sur l'ensemble des 2 jours (250 partants, 160 finishers), une bonne perf avec de bonnes sensations tout au long du week-end.

Profil2(Ca descend à peine plus... avec plein de petites bosses dans la descente finale)

 

Concernant la course, j'ai été surpris par sa difficulté : un parcours magnifique, très nature, mais avec des côtes bien raides, des descentes abruptes et des plats pas du tout roulants. La boue du second jour n'a rien arrangé. L'ambiance était très bonne, l'organisation sans faille, des bénévoles omni-présents (150 bénévoles pour 250 coureurs !!!), j'ai passé un très bon week-end et je recommande fortement cette course ;)

Points positifs :
- Un superbe week-end choc avec un joli parcours et une ambiance conviviale
- Un bon rythme en montée
- Dans le Jura, on mange super bien (notamment le fromage)

Points négatifs :
- Minable en descente, beaucoup de mal à courir sur le plat technique
- Je finis avec les pieds en compote (ongles détruits, méga ampoule au talon)
- Dans le Jura, l'eau du robinet a un bon gout de Jave

P1010642(Et oui, le Jura c'est beau...)

Manu 19/07/2012 19:18

Un bon week-end choc surtout pour les pieds.
Veilles bien à prendre des chaussures à la bonne taille pour l'UTMB....lol
Récupères bien et bonne fin de prépa'.

Christophe 19/07/2012 21:38



Les pieds commencent à aller mieux mais j'ai frisé la correctionnelle !


Pas de bétise cette fois à l'UTMB ;)


La récup est presque finie, maintenant place au cycle de prépa UTMB !


A+ sur les chemins



Rémy 19/07/2012 14:02

Un bon weekend d'entraînement !
Dans un mois et demi, ce sera déjà le grand rendez-vous.
Bonne poursuite de prépa !

Christophe 19/07/2012 21:37



Yep !


Et un très joli trail en plus, convivial et bien organisé !!


Je te le conseille ;)


A bientôt sur les chemins du coin



Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog