Saintélyon 2013 : un peu de nutrition

Pour la Saintélyon, comme pour toute course longue, l'alimentation est essentielle pendant la course, mais aussi et surtout avant la course.

  
Le jour J :
Pour la Saintélyon, le départ  est à une heure atypique en trail : minuit. Normalement on dort à ces heures !!! Il est toutefois possible d'effectuer des repas quasi normaux toute la journée. Attention, il ne faut non plus faire d'excès pour éviter des problèmes digestifs !

 

Le dernier repas devra être fini idéalement vers 20H, ce qui laissera 4H de digestion avant la course. Ce dernier repas pourra être constitué d'un peu de féculents (les traditionnels pâtes ou une salade de riz blanc) et d'un gâteau de riz ou d'une compote par exemple. Il faut limiter la viande et les protéines, plus difficiles à digérer.

Vous pouvez prendre éventuellement une petite collation vers 22H, du style Biocake de Punch Power (disponible dans la plupart des magasins de sport), pain d'épices, gateau de semoule, accompagnée d'une boisson chaude (surtout si la météo est froide). Privilégiez le thé au café, la théine ayant un effet plus long et plus progressif que la caféine.

Important : ce dernier repas ne devra pas être trop important en quantité sans quoi vous auriez rapidement quelques nausées durant les 2 premières heures de course.

Durant la course :
Il faut avant tout penser à s'hydrater très régulièrement par petites gorgées. Il est plus difficile d'y penser la nuit où le froid atténue la sensation de soif.

Eau ou boisson énergétique, cela dépend de vos gouts et de vos envies. Si vous prenez de la poudre énergétique, c'est que vous êtes sûr de bien la tolérer malgré la durée de l'effort, la nuit, le froid. Bon, en général, c'est surtout lorsqu'il fait chaud que les intolérance sont plus prononcées... donc ça devrait aller sur la Saintélyon.

Si vous avez le moindre doute, optez pour de l'eau, vous compenserez par un peu plus d'alimentation. Au niveau alimentation justement, emportez les produits (barres énergétiques, gels, ...) que vous aimez et qui vous feront envie sur le parcours. Inutile de trop se charger également, puisque vous pourrez vous ravitailler régulièrement sur le parcours. Il ne faut pas hésiter à varier les saveurs, car sur de longs efforts, il est fréquent que le sucré passe de plus en plus mal. Vous pouvez donc opter pour des produits salés (biscuits, Tuc, saucisson, fromage, gel, ...) sur les ravitaillements et garder le sucré entre chaque point de ravito (le sucré étant souvent plus facile à transporter).

Après la course :
Il faut bien sur boire régulièrement en petite quantité. Si possible, on peut privilégier une eau riche en bicarbonate , afin de favoriser la récupération (St Yorre par exemple). Même si cela est tentant, évitez un repas gras et copieux, il vaut mieux se contenter d'un petit-déjeuner léger et filer vite au dodo !!! Vous pourrez vous faire un peu plus plaisir le dimancge soir ou le lundi... vous l'aurez bien mérité !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog