Rencontre avec...Julien RANCON

  • 3D Trail
  • Rencontre

 

 

C'est avec grand plaisir que nous commençons la rubrique "rencontre" de cette année avec l'un des athlètes les plus titrés dans notre sport : Julien Rancon.

 

Depuis 3 ans maintenant, Julien domine la discipline sur des trails "moyenne distance". Il a fait une incursion l'an dernier sur un format plus long et il a écrasé la course...

Autant dire que pour cet international de course en montagne, le choix doit  être compliqué pour planifier sa saison. Il réussit partout !

Vainqueur l'an dernier du TTN court et du challenge national de course en montagne, Il est considéré par beaucoup de spécialistes comme le meilleur traileur du moment. Rencontre avec un garçon très abordable, sympathique et attachant. Merci Julien pour ce moment !

rancon-3.jpg

 

 

Merci Julien de prendre quelques minutes pour répondre aux questions de 3Dtrail.

Tout d’abord, Bonne année 2011 et encore bravo pour ta saison 2010.

 

Peux-tu nous expliquer en quelques mots comment tu es arrivé dans le monde du trail ?


                      En fait j'ai démarré la course à pied en suivant mon père qui pratiquait la course hors stade. Puis par l'intermédiaire de l'UNSS j'ai commencé à faire du cross, ce qui m'a amené à prendre ma première licence d'athlétisme à 14 ans. Jusqu'en junior j'ai principalement couru les cross et la piste en été. En junior  j'ai pris le virus de la montagne, le championnat de France avait lieu près de chez moi et un ami m'avait motivé pour le faire. Je suis donc tombé dans la course nature à ce moment là. Jusqu'en 2007 j'ai presque fait exclusivement de la course en montagne, avec quelques courses sur route. Puis je me suis dis que le trail pouvait être un bonne préparation pour la saison de montagne. Donc depuis 2007 j'intègre quelques trails dans ma préparation. En 2010 le circuit TTN court s'est mis en place ce qui m'a permis de faire une saison complète car c'était assez compatible avec la saison de montagne. Aujourd'hui je vais faire de plus en plus de trail, après une dizaine d'années sur le circuit montagne, le trail est dans la suite logique.

 

 

Le TTN court, les courses en montagne au niveau international, cela doit être difficile d'être performant à chaque rendez-vous ?


                   Je dois bien avouer que ça n'a pas toujours été facile à gérer, d'autant qu'il y a forcément des objectifs ponctuels plus importants. Aujourd'hui je commence à avoir une bonne expérience en course en montagne et ça m'a beaucoup servi. Tout est une question de gestion de l'entrainement et de la saison de compétitions. Je savais que je n'avais pas un gros droit à l'erreur pour jongler entre TTN court, challenge National de course en montagne et grands championnats internationnaux, il a fallu faire des choix et essayer de ne pas se tromper. Je suis content d'avoir réussi à mener à bien ce projet. Savoir s'économiser quand il y a un peu moins d'adversité et mettre le paquet quand elle est grande.

 


 

On sent que tu as les capacités pour être parmi les meilleurs traiteurs sur de longues distances. A quand un Julien Rancon sur le TTN long ?


                       Peut etre en 2011 ou plus tard, j'ai 30 ans et je pense encore avoir de belles années pour le long. Aujourd'hui pour être performant sur le long il faut aller vite, grimper fort, bien descendre et être solide musculairement, je pense que les coureurs de montagne ont beaucoup de ces qualités et il ne faut surtout pas les perdre pour passer sur le long.  

 

ET des ultras comme l’UTMB, la Réunion ? Cela te titille un peu, ou pas du tout ?


                       Vraiment pas du tout, j'aime les formats athlétiques où ça court vite, partir avec une sac et un matériel obligatoire de je ne sais combien de kg, ce n'est vraiment pas mon truc, je pense qu'on est vraiment sur autre chose.


Cette année, il y aura les championnats du monde de trail en Irlande. Pour l’instant, tu ne fais pas partie de la selection. Pourtant, tu es champion de france TTN court…Difficile à accepter

cette situation?


                       Non pas spécialement, je ne cherche pas les sélections à tout prix, j'ai déjà porté 14 fois le maillot bleu blanc rouge pour des championnats du monde ou d'Europe de course en montagne. Je connais le niveau mondial et le potentiel de coureurs et pour moi le trophée de trail ne ressemble pas vraiment à un vrai Championnat comme on peut l'avoir en montagne. Pour moi il n'a pas encore une grande valeur et une grande légitimité, il y a  encore peu de pays et souvent pas les meilleurs coureurs des pays présents. Je crois qu'il faut avoir conscience de ça et de la valeur des choses. Je suis un compétiteur et j'aime que les choses soient appéciées à leur juste valeur. Aujourd'hui un gars peut débarquer sur la course, gagner et ne pas être champion du monde, c'est quand même un comble.


 Rancon.jpg



Tu connais l'équipe de France de course en montagne, tu dois aussi avoir le regard tourné vers l'équipe de France de trail ?

 


                       Oui et non. C'est normal que pour beaucoup l'équipe nationale soit un aboutissement mais aujourd'hui je n'ai pas besoin d'être en sélection pour prouver mon niveau ou aller faire des courses internationales à l'étranger. Je connais bien l'équipe de France dans une discipline qui est beaucoup plus relevée et cela me va bien. J'espère encore faire le mondial de montagne cette année en espérant faire du mieux possible et finir dans les 20 ou 30 premiers n'est pas une mince afffaire même si beaucoup n'y attachent pas une grande importance. 

 

C'est la pleine période hivernale. C'est une période de repos ou fais-tu la saison de cross ?


                        En général je coupe au mois de novembre, donc j'ai bien repris l'entrainement. Je ne fais pas de cross pour autant. D'une part je pense qu'on ne peut pas tout faire et puis je préfère privilégier l'entrainement. J'aime l'entrainement, plus que le cross; et ça ne me gène pas de  ne pas faire de compétitions durant une période assez longue.

 


En complément de la course à pied, ajoutes-tu des séances d'autres sports ( vélo, ski, muscu…)

 

                       Oui je fais un peu de musculation durant la période hivernale, je pense que c'est important. L'hiver je fais un peu de ski de fond, c'est une bonne manière de faire de l'endurance en écomisant un peu la "mécanique". A partir du printemps je fais également un peu de vélo de route, surtout en récupération.

 

 

On en vient à l'an prochain : quels sont tes projets pour 2011 ?


                       Je n'aime pas trop dévoiler ce que j'aimerais faire, il y aura l'entame du TTN long à Gruissan puis surement encore 2 ou trois épreuves du même format. Mais je veux aussi essayer de bien préparer le France de montagne en Aout dans les Pyrénées sur un parcours qui devrait bien me convenir et enchainer avec le championnat du monde. Mais il y a aussi de belles épreuves à l'étranger qui m'attirent comme Sierre Zinal.

 

 


 

 

Quels conseils donnerais-tu a un coureur qui veut se lancer dans le trail?


                            Surtout de ne pas bruler les étapes, s'aguérir et developper les qualités que nécéssitent le court avant de se lancer sur le long. Ce n'est vraiment pas du temps de perdu, mais autant d'atouts pour la suite. Je pense aussi qu'il faut prendre son temps pour bien se préparer et cibler ses propres objectifs.

 

 

Merci Julien et à bientôt sur les sentiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rencontre IPhone 28/08/2011 16:58


Merci pour ce billet, très interressant


Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog