Rémy : cross départemental de l'Isère

Contexte : Après une coupure post Saintélyon enchaînée avec la période des fêtes, le temps est donc à la reprise... Mais la forme est encore loin, comme j'ai déjà pu le vérifier sur les séances précédentes.

 

Objectif : Comme chaque année, même si ce n'est "que" le cross départemental, le niveau s'annonce particulièrement relevé. D'autant que cette année, il y a probablement encore plus de niveau... Depuis 2 ans, je termine juste sous la 40e place, mais cette année, avec le niveau probablement plus relevé et ma forme limitée, je ne me fixe aucun objectif de place... juste réaliser une gestion correcte sans exploser. Et donc pour cela, il me faudra être prudent sur le début de course.

 

Déroulement :

J’arrive sur place avec Christophe et rapidement je vois que je ne serai pas trop dans la course aujourd’hui… en effet, je passe un peu de temps à discuter avec tout le monde, mais à un moment donné, il faut tout de même s’échauffer un peu. Et cet échauffement est vraiment minimum… à peine 10min. Car je me rappelle que mes chaussures de cross sont encore montées en pointes de 15mm, ce qui sera un peu trop long pour le parcours d’aujourd’hui… (à Voiron, ça m’avait bien gêné).

J’essaye donc de modifier rapidement mes pointes, mais sans clef, ce n’est pas très facile. Heureusement, Aurélien me dépanne et j’arrive modifier les principaux points d’appuis (je n’ai pas le temps de tout changer).

Il est temps de se mettre au départ, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça s’annonce relevé avec Julien (Rancon), Alexis ( Traub), Nico (Martin), Ludo (Pellé),  Pierre ( Arnould), Laurent Gigante, Benoît Calendreau et bien d’autres !!! Je vois aussi Julien (Chorier), venu faire une bonne séance dans ses nouvelles couleurs bleues.

Allez, c’est parti ! Me sachant moyennement motivé et peu en forme après une coupure et les fêtes, je préfère réaliser un départ prudent sans chercher à me placer. Et forcément, je me fais très vite distancé par un gros paquet de coureurs.

Petit à petit le peloton s’étire et on y voit plus clair. Pas très loin devant moi, je reconnais Loïc, Thibault, Jonathan… finalement, je n’ai pas fait un départ si lent que ça puisque je ne suis pas bien loin des coureurs qui m’accompagnent habituellement.

Je prends une allure de croisière un peu soutenue mais « sans plus », car je sais que les 5 boucles vont paraître longues. Bien sûr je perds un quelques places mais petit à petit ça se stabilise et je commence à remonter un peu au classement… enfin, vraiment juste un peu…

Les tours s’enchaînement et mon classement se stabilise : les coureurs de devant me distancent irrémédiablement tandis que derrière les écarts augmentent sensiblement.

Cependant, je parviens encore à grappiller quelques places lorsque certains coureurs connaissent un coup de bambou. C’est le cas de Thibault dès le 2e tour, puis de Jonathan et dans une moindre mesure d’Aurélien.

Sur le dernier tour un coureur revient sur moi et me distance suffisamment pour m’ôter la volonté de tenter un sprint…

Je franchis donc la ligne en 45e position, soit mon plus mauvais classement sur un cross départemental… même si je relativiste puisque mon meilleur classement est 38e et que ces 2 dernières années, j’ai le sentiment que le niveau et la densité augmentent sensiblement.

 

Points positifs :

Comme chaque cross, c’est l’occasion pour moi de réaliser une bonne séance.

De plus, c’est toujours une demi-journée sympa avec les amis du club. D’autant que cette année, étant à domicile, on était très nombreux

 

Points négatifs :

Un réel manque de combativité dès l’échauffement.

Une course un peu trop abordée à la légère qui n’a fait qu’amplifier mon manque de forme du moment.

Manu 26/01/2014 17:51

Autrement dit, une bonne scéance de reprise.
J'étais présent le matin ( pour voir les vétérans ) mais n'ai pu revenir l'après-midi pour l'élite.
Je devrais être à Aix les Bains ( j'attends confirmation ), celà fait 2 semaines 1/2 que j'ai repris ( après la côte cassée en prépa' des 24h le 5 avril. Celà passe pour le moment sur le volume
kms.

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog