Rencontre avec...Maud GOBERT

  • 3D Trail
  • Rencontre
Cette semaine, les 3D vont à la rencontre d'une grande dame du trail français. Pour faire court, Maud a été avec les meilleures dès ces débuts en trail. Elle court au plaisir, s'engage sur du roulant comme sur du technique et affiche les mêmes résultats ! Merci Maud d'accorder un peu de temps pour les 3D.


CIMG1708.jpg

Bonjour Maud, tout d’abord, bravo pour ta saison 2010. Avant de parler de 2011, peux-tu nous dire comment tu es arrivée dans le monde du trail ?

 Par hasard, je courrais déjà pas mal depuis que j'avais 10-11 ans, avec le ski-études de Bourg Saint Maurice dont je faisais partie...et puis un bout de temps et d'années plus tard, habitant Valloire, il y avait une montée sèche de 24 km avec pas mal de dénivelé; je me suis lancée, et je finis derrière "COCO" ( Corinne Favre ).


 En début d'année, beaucoup de traileurs élaborent leur planning. Comment t’organises-tu ? 

Je construits bien évidemment mon planning aussi, mais il n'est pas définitif. Et puis l'hiver je ne pense pas trop à la course à pied; je suis "dans" mes skis.


Tu décides très précisément de tes objectifs ou tu te laisses une marge en fonction des envies dans l’année ?

Ah, les objectifs, ils viennent au fil du temps, mais je ne pense pas "objectif", je pense "courir pour me faire plaisir".


Alors, la saison 2011 de Maud, elle ressemblera à quoi ?

Il y aura des terrains montagnards ! Mon programme, je me le réserve ! Je peux juste vous dire que je débute ma saison au Ventoux.


 En cette période hivernale fais-tu essentiellement du ski-alpinisme ou mixtes-tu avec de la course à pied ?

Oui, tout à fait, je mixe avec le ski-alpi, mais cet hiver, j'ai décidé de faire que quelques montées sèches; je suis monitrice de ski, et si je commence à partir tout le temps en hiver, je ne peux pas ; il faut travailler , et puis je veux être présente pour mes 3 filles. Et puis si je mets tout le temps des dossards, je pense que je perdrai la notion de plaisir, surtout en ski-alpi. C'est un choix perso. Pour ce qui est de la course à pied, j'ai coupé presque 2 mois après la Saintélyon; ça fait du bien; il faut bien se régénérer; et maintenant, j'ai trop envie de courir !


Quel est ton format de course préférée ?

J'ai beaucoup progresser en plat, j'ai gagné en vitesse; avec mon entraîneur Philippe Propage, on travaille beaucoup sur celà. Par contre, j'aime lorsque ça grimpe, donc un mixe des 2 me convient. Ma course favorite; le trail des Aiguilles Rouges.

 

 

divers 1832

 

 


D’années en années, le peloton féminin se densifie en quantité et en qualité, la concurrence est-elle de plus en plus sévère ?

Tout à fait, des jeunes arrivent, on ne peut plus se permettre d'arriver sans entraînement spécifique, par contre, ce n'est pas pour cela que je vais me rendre malade; je fais de mon mieux, et puis le côté psychologique de la course fait le reste ! Il faut courir pour le plaisir, et non pour faire plaisir aux autres; on connait tous nos limites !


 Pour être performant, il faut s’entraîner, pas évident pour une mère de famille, Arrives-tu à tout concilier ?

Oui, je me lève tôt le matin pour y aller avant le travail, ou bien j'y vais tout de suite après le travail le soir. Mes filles sont très autonomes.


Pour finir, quelle a été pour toi la course que tu as le mieux réussie, la course la plus aboutie ? Pourquoi ?

La CCC 2010, je me suis "battu" avec kami Semick jusqu'à Bovine, et après, j'ai pris les commandes jusqu'à Chamonix. Les conditions étaient très mauvaises, et arriver au bout de cette course en première position fût pour moi une belle récompense.

 

Merci Maud !  A bientôt sur les singles !

 

crédit photos : fred Bousseau 





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog