Echappée Belle : Rencontre avec Martine Volay !

  • 3D Trail
  • Rencontre
Martine Volay est une "figure" du trail ! Cela fait des années qu'elle est présente sur les circuits et sur tous les formats ! Capable d'être compétitive sur une montée sèche comme sur un ultra, Martine est une athlète d'expérience qui est toujours à l'écoute du peloton. Son aventure en course à pied, elle la partage avec son compagnon, Christian ( Le fameux Badgone de kikourou ! ), traileur chevronné également. Ces deux personnages très sympathiques et abordables sont incontournables ! Ils sont des acteurs importants du trail. 
Martine, tout comme Marie-Line Mantoux ( intw d'hier )  sont de sérieuses "clientes" sur la traversée de Belledonne. Nous avons donc voulu poser quelques questions à Martine ! Encore merci !

098.JPG
Salut Martine, peux-tu te présenter en quelques lignes ?
Je m’appelle Martine VOLAY, j’ai 46 ans, je vis à Epagny avec Christian. Je travaille à l’agence régionale de santé d’Annecy.
Je suis venue à la course à pied pour préparer une expédition au Groënland en 1994. En effet, j’ai effectué la traversée du Groënland à ski d’est en ouest soit 600 km en juin 1994 (soit 29 jours) en compagnie de 4 hommes. Nous tirions une pulka de 80 kg. Cette traversée m’a valu une inscription dans le guiness book des records pour être la première femme française à réussir cette traversée.
Il fallait être prêt physiquement, et c’est de là que j’ai commencé à courir car auparavant je ne pratiquais que de la randonnée et du tennis.
J’ai démarré par la course sur route mais très vite, je me suis tournée vers les trails pour oublier le chrono qui me stressait.
Les ultras sont ensuite venus naturellement avec l’âge et l’expérience. On a toujours envie de voir où sont nos limites.

A quel moment tu t’es dit : « l’Echappée belle », je m’inscris ! 

En début d’année, au moment où j’établis avec Christian mon programme de courses, on a cherché un ultra et on s’est dit pourquoi pas l’Echappée belle, ce devrait être plus intime puisque c’est une première édition, et puis c’est un coin que l’on ne connaît pas beaucoup.

Comment s’est déroulée ta prépa ? As-tu fait des repérages ?

Je n’ai pas fait de préparation spécifique « Echappée belle », je m’entraîne toute l’année 5 fois par semaine et je cours de nombreux trails dans la saison, qui me servent de sorties longues.
J’ai repéré deux parties : Chamrousse (l’Arselle) – Fond de France et Gleyzin – lac de Morettan supérieur. Ces parties sont très difficiles, par contre le paysage sauvage avec ces lacs est magnifique.

Quels sont selon toi les points clés de la course ?

En premier lieu, la météo. Le parcours emprunte des parties où il n’y a pas vraiment de chemins, beaucoup de pierriers et si le brouillard ou la pluie sont là, cela risque d’être une grosse galère. Je pense aussi que les bons descendeurs seront favorisés.

Que redoutes-tu le plus ?

La pluie et le brouillard, aussi j’espère que le balisage sera au top.

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui vont comme toi vivre ce premier ultra dans Belledonne ?

La course va être très longue car il y a beaucoup de sections où l’on ne peut pas courir. Nous partons pour une longue randonnée, donc patience. Le principal sera de rejoindre la ligne d'arrivée sans bobos, et en prenant du plaisir.
  
  
Merci Martine et bon voyage !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog