Echappée Belle : reco partie 1 ( Vizille / Fond de France ) Trail ou trek ?

 

 

Nous avons eu la chance de pouvoir faire une reconnaissance de la première partie de l'Echappée Belle. Cette reconnaissance a été effectuée en 3 fois avec Caro.Toujours dans des conditions "météo" optimales !

Le rythme était celui d'une "rando course" mais nous avons fait régulièrement des pauses. Je pense que cela doit être le rythme d'un bon traileur qui va effectuer la totalité du parcours...

 


      Avant de faire une description détaillée de cette reco de Belledonne Sud, je dois dire que le parcours m'a surpris par sa beauté, sa difficulté et les temps horaires effectués pour chaque sections...Pourtant, je connais bien le massif, j'y habite à son extrême sud !


Cependant, aller faire une rando à la journée sur les GR n'a rien à voir avec la traversée...très alpine !  cet ultra est fait pour des montagnards qui ont l'habitude de zoner au dessus de 2000m, dans les pierriers, les petites sentes et les névés...Ne pensez pas courir...Belledonne, il faut lever les pieds ! 

 

 

 

SECTION 1 : VIZILLE / COL DE LA BOTTE ( Tps : 4H30, D+ : 2100 ) 


Difficulté : Partie certainement la plus facile et la plus roulante du parcours...la seule où la course peut être permise mais attention de ne pas se griller !

 

Départ dans le parc du château ( magnifique ! ) on fait moins d'1Km avant de prendre une route forestière assez raide qui nous mènera à Montjean, Montsec puis le col de la Madeleine. La prudence est de mise car les % sont changeants et en ce debut de parcours, on a les fourmis dans les jambes... 

Après le Col de la Madeleine, une large piste nous emmène au Lac du Luitel, il y a même de bonnes parties descendantes où la course est de mise. C'est assez agréable et c'est le seul endroit où les kils défilent rapidement.  Ensuite, on reprend un single qui nous mène à l'Arselle. Premier point ravito. Nous sommes déjà à 3H de course. Les premiers mettront 1h de moins je pense...

La montée au lac Achard est assez pentue mais rapide, il faut ensuite allez au col de l'Infernet puis le col de la Botte. Le sentier commence à ressembler à ce que l'on va trouver sur le reste du parcours :  du single où la marche est plus efficace que la course...

Nous sommes déjà à plus de 2000D+. Pour moi, le col de la botte est l'entrée dans le massif. On va rester maintenant plusieurs heures à l'étage alpin...

 

 

 

GOPR0016

Après le Col de la Botte

 

 


SECTION 2 : COL DE LA BOTTE/ LA PRA / REFUGE JEAN COLLET 

( par le col du loup...et pas par le glacier de freydane...)

Tps : 4H45 , D+ : 1200 

Difficulté : Vu comme cela, cela ne parraît par effrayant...pourtant, c'est loin d'être une partie aisée.


Col de la Botte / refuge de La Pra


Du col de la Botte, on rejoint le col de la Lessine puis une courte descente technique pour aller sur les lacs Robert. Aux lacs, on récupère le GR mais sur le Road Book, il est indiqué que nous devons prendre le chemin qui mène aux Echaillons ( montée du col de la petite Vaudaine pour ceux qui font du ski de rando...). Cette variante du GR est bien plus technique et alterne des bosses de 200D+ pour aller au lac David. Franchement, c'est splendide et très sauvage alors que la station de Chamrousse est toute proche...mais c'est très long !

Attention de ne pas laisser du jus ! On a mis presque 2H00 pour faire la Botte / La Pra par cet itinéraire ! Alors que l'on doit mettre 30' de moins sur le GR...

 

 

 

GOPR0017

 les lacs Robert

 


La Pra / Refuge Jean Collet par le col du Loup.

Nous ne sommes pas passés par le glacier de Freydane et par la Croix de Belledonne pour plusieurs raisons. D'abord parce que l'on connait bien cette portion. Ensuite parce que nous avons eu plusieurs échos sur un probable repli par le GR du dessous. Il est vrai qu'en réflechissant un peu;  Est-il vraiment prudent de faire passer plus de 500 personnes par la croix de Belledonne ( 2900m) et le glacier de Freydane ( très enneigé cette année ) alors qu'il reste un immense chemin à parcourir ?

L'alternative du col du Loup est celle qui a été prise par d'autres reconnaissances et nous ne connaissions pas l'itinéraire. Nous  avons donc pris la direction descendante du Lac du Crozet avant de remonter au Col du Loup 450D+ plus haut. Ce vallon est splendide, sauvage et très "belledonnien..." : tu ne vas pas vite !

Arrivé au col, on descend dans les pierriers et l'on reste sur une ligne de niveau pour atteindre le col de la Sitre. Attention, il y a un court passage exposé ( barres rocheuses). Le col de la Sitre est très étroit, de là on aperçoit le refuge Jean Collet mais il reste du chemin !  La descente est TRES casse-guibolles ! C'est  raide, dans les pierriers puis dans les racines. On perd vite 500D+ pour arriver au fond du vallon et attaquer une raide remontée vers Jean Collet. Il faut une trentaine de minutes pour faire les 250D+...Voici déjà un bon morceau de fait !

 

 

GOPR0001.jpg

 refuge Jean Collet : le Col de la Sitre se trouve dans le pierrier à droite...

 

 

 

 

 

Section 3 : JEAN COLLET / FOND DE FRANCE ( Tps : 6H45, D+ : 2200 ) 

Difficulté : C'est LE morceau du parcours;  les chemins deviennent encore plus techniques, moins visibles et par mauvais temps, cela peut devenir plus compliqué...

 


 

Jean Collet / Col de la Mine de Fer : 460D+ ( 50' )

Cette partie est un cheminement dans les pierriers assez rapide ( 50' ). De là, il faut bien viser la Brèche de Roche Fendue et ne pas descendre au lac de Crop dessous. Il faut donc suivre des Cairns dans un semblant de sentier avec des énormes blocs. Avant la brèche, il y a un court passage raide ( attention aux chutes de pierres...) et des névés que l'on peut emprunter si la neige est en bonne condition ( pas de regel ). ( moins de 30' depuis la Mine de fer pour 140D+ ) 

 

GOPR0005

Montée au Col de la Mine de Fer

 

GOPR0006

avant le col

 

GOPR0009

section technique entre le col et la brèche ( au dessus des névés...)

 

GOPR0012

Ne pas aller vers le lac de Crop çi-dessous

GOPR0013

C'est le sentier ! 

 

GOPR0014

Non loin du passage de la Brèche 

 

GOPR0047

 

à la Brèche, il reste un bon névé

 

 

 

Brèche de Roche Fendue / Pas de la Coche : 160D+ et 630D- ( 1H30 )

Partie la plus délicate...D'abord à travers un long pierrier descendant où l'on se faufile sur des sentes ( points bleus ou rouges..) Sans balisage, il faut savoir lire une carte et trouver son chemin dans un secteur "hors sentier" très vallonné. Nous avons mis 1H30 jusqu'au Pas de la Coche et il faisait grand beau ! 

 

GOPR0053

Descente côté Rivier...

 

GOPR0056

C'est le sentier

 

GOPR0058

 

GOPR0063

un peu de tranquilité...

GOPR0072

On retrouve de temps en temps un vrai sentier...

 

 

 

Pas de la coche / Col de la Vache : 615D+ ( 1H15')

Après le Pas de la Coche, on respire avec un vrai sentier sur une ligne de niveau ascendante pendant une bonne demi-heure avant d'attaquer le dernier col de cette partie. Le Col de la Vache est un vrai col alpin, avec ses bouquetins et ses chamois ! Il se termine par un pierrier avec de gros blocs ( saute-mouton conseillé :-) et des névés faciles si les conditions sont bonnes. 

D'ici...il ne vous reste plus QUE de la descente jusqu'à Fond de France ( de légers faux-plats montants vers les lacs tout de même...)

GOPR0085

Montée au col de la Vache avec des bouquetins à gauche dans les névés...

 

GOPR0092

La fin du col ( plus facile dans la neige que dans les blocs...)

 

 

 


Col de la Vache / Refuge des 7 laux / Fond de France ( 2H30" !) 

On descend du col dans les pierres dans du très raide mais le névé peut bien aider si il n'est pas gelé ! ( 1h jusqu'au refuge pour 450D+) c'est assez rapide mais le plat près des lacs peut entamer le moral :-)

Il reste surtout la descente très usante avec de forts pourcentages jusqu'à Fond de France...On a mis 1H30 dans les pierres, les racines et dans la forêt que l'on retrouve rapidement. 

Autant dire que cette partie est un voyage magnifique mais c'est très exigeant et terriblement éprouvant...on doit rester concentrer sur ces pieds tout le temps...

 


GOPR0104-copie-1

La descente vers les lacs...( attention si c'est gelé, la pente est assez forte ! )

 

 

GOPR0106

 

GOPR0111

 

 

 


Total de la partie 1 : 

Si l'on ajoute le temps des 3 sections, on arrive à 16 Heures de trek...

C'est vrai, on a fait des grosses pauses, des photos, chercher l'itinéraire mais tout de même...les conditions météos étaient parfaites, nous avions des nuits de repos...bref, ce temps est un minimum pour un traileur relativement rapide voulant faire la totalité du parcours...

 

 

 

 

CONCLUSIONS 

- Une première section plutôt roulante malgré les 2000D+ ! 

- Une seconde section alpine usante et très vallonnée avec une progression lente. Si l'on passe par la croix de Belledonne et le col de Freydane, il faudra certainement ajouter encore du temps de course...

- Une troisième section alpine avec du hors "GR", pour les montagnards avertis ! Si le mauvais temps vient s'inviter...Cela peut même devenir très très compliqué...

 

Je le répète, ce parcours technique favorisera ceux qui ont une expérience sur des courses comme la Restonica Trail, le Grand Raid de la Réunion, le Défi de l'Oisans ou du TOE...La progression est lente mais le voyage est tout simplement splendide...

 

 

 

 

QUELQUES QUESTIONS TOUT DE MEME...


Durant toute cette reconnaissance, j'ai été impressionné par la difficulté du parcours, la progression lente dans les étages alpins...

Je me suis imaginé dans le peloton de traileurs le jour de la course, tous ces concurents qui viennent de toute la France, même de l'étranger et qui n'ont pas forcément une grosse expérience de ce type de terrain. Certes, les premiers et les plus expérimentés se sortiront aisément des difficultés et sauront réagir en cas de mauvais temps, de blessures ou de problèmes d'itinéraires...Mais ceux qui progressent lentement ?  ceux qui découvrent l'Ultra trail ?  Ceux qui ne savent pas bien lire une carte ? Retrouver un cheminement dans un pierrier, marcher sur un glacier sans crampons...? 

Pour ceux-là, j'espère sincérement que l'équipe organisatrice qui a eu l'idée et l'énergie de proposer cet itinéraire très audacieux saura faire face à toutes les difficultés qu'une course de masse peut engendrer ( sécurité, balisage, ravitaillement, bénévoles, nuit....)

Comment la communication et la coordination a t-elle été orchestrées avec les acteurs principaux des montagnes ( les gardiens de refuge...) ? Comment ont-ils été impliqués dans le projet pour que cet évèvenement soit positif pour eux aussi...Les discussions que nous avons eu avec eux ont été un peu "inquiètantes"...notamment concernant le ravitaillement en eau ou la gestion des ravitos...

 

Cela doit être une tache immense que d'organiser cet évènement et espérons que la météo ne viendra pas mettre un grain de sel qui pourrait gâcher la fête...

 

Et là, nous ne sommes même pas à la moitié du trajet...

Finir l'Echapée Belle est une aventure exigeante et les coureurs auront besoin de beaucoup pour terminer le parcours ! 


 

 

Trail ou Trek...Trek ou trail...Dans Belledonne; Lève le pied ! 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

gaët 26/08/2013 16:28

"Une ligne de niveau ascendante", typique du massif non? :)

Combien de temps pour le premier relayeur alors?
Départ à 5h, je pose juste mon apm Vendredi?
Où est-ce possible en moins de 10h?

A très vite :)

Damien 26/08/2013 20:34



Salut Gaët ! 


Départ à 5heures ou 6 heures? Je pense que 5 heures c'est mieux mais sur le programme, c'est 6h...


A mon avis, les relayeurs sont capables de faire moins de 10h en étant de très très bon descendeurs et aussi capable de courir sur du hors sentier ( du Kylian quoi :-) pour les solos, cette
allure sur la première partie est "suicidaire" au regard de la seconde partie :-) :-)


à toi de voir pour les RTT :-) :-) 



Nicolas 19/08/2013 10:53

Très beau CR sur cette 1ère partie je vous souhaite une très belle course, pour nous ce sera la rècup de UT4M
RDV a Vizille le 30 au matin pour votre départ, je serai là :-)

Damien 19/08/2013 17:49



Salut Nico ! Je t'envoie un truc sur ta boite mail dans la soirée concernant l'UT4M ! Fais bien du jus et je pense que tu me verras sur le parcours pour les encouragements ! 



Jonathan R 19/08/2013 10:50

Super récit !
Entièrement d'accord avec la conclusion... Les habitants qui viennent de loin et notamment de pleine risque de rapidement déjanté !
Du coup, je n'ai plus envie de finir mon CR ;-)

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog