CR du Trail des Ecrins par Christophe : Jour 2

Dimanche matin, le réveil sonne à 5H45. Ouf, il n'a pas plu mais c'est pas la même, la nuit a été plus difficile et surtout plus fraiche qu'au gite... Je suis franchement frigorifié et la température de 1-2° maxi n'arrange rien. En plus, des nuages menaçants sont accrochés aux montagnes, ça promet ! Le petit-déjeuner est plus fourni que le repas de la veille, je mange de bon appétit, c'est déjà ça. Il est temps de se changer, mettre le petit short de course est un véritable calvaire par ce froid !


Ayant souffert du genou en fin d'étape, Aurélien préfère jeter l'éponge pour cette étape. Avec le reste de la troupe, on se présente donc au départ et Patrick Michel, l'organisateur, n'est pas très optimiste : la météo n'est pas terrible, -4° annoncé au Col de Vallouise avec du vent ce qui donne un -10° en ressenti ! Il nous met donc en garde et ne prendra pas de risques en arrêtant la course au 21ième km si les conditions l'exigent... Ca met l'ambiance, tout le monde va partir à fond au cas où...

S5000288

 

GO ! Ca part vite, bien plus vite que le premier jour... je me demande même si on a tous couru hier ! Au bout de 200m c'est Corinne Favre qui mène la meute, pressée d'en découdre pour cette étape montagnarde. Dès le départ, on attaque un petit sentier forestier assez raide et ça monte en file indienne. Pour l'instant, je vais bien, les jambes répondant incroyablement bien. Les 300+ sont vite avalés et on bascule dans une descente très ludique. Je me fais bien plaisir et suivi d'un accolyte, nous arrivons à creuser un peu l'écart sur ceux de derrière... Je suis bon en descente, c'est le monde à l'envers !

S5000291


Très vite, nous arrivons au village des Vigneaux où commence la longue montée de 20kms et 1600+ jusqu'au Col de Vallouise. Au début, tout va bien, le sentier est large, je suis dans un groupe de 3 coureurs (en fait, avec les 26ième et 28ième de la première étape, comme quoi...), nous alternons marche et course sans soucis. Nous rentrons ensuite dans la forêt, la pente est plus corsée, nous courons moins. Suite à une petite descente où un type en Hoka nous grille, nous rejoignons le hameau de Brochier (km 14) où nous attend un point d'eau et... où on va commencer mon long chemin de croix...

S5000297

 

Dès le départ, j'ai fait une erreur qui avoir de graves conséquences. Frigorifié, je suis parti avec le coupe-vent et suite au départ rapide et à la petite cote, je suis vite monté en température. Bêtement, j'ai alors gardé mon coupe-vent "au cas où" et pour le confort... et avec la transpiration + le vent qui commence à se lever, j'ai froid... j'ai terriblement froid et ça me coupe les jambes... je suis conscient de mon état mais je ne sais pas quoi faire... la piste forestière est longue et terriblement plate et pourtant, je marche, je n'arrive pas à courir ! Régulièrement, des coureurs bien plus frais me doublent... il neigote même...

S5000298


Je n'ai envie que d'une chose : que la course soit arrêtée mais il n'y a aucun signe le prouvant. Je poursuis donc ma galère, aperçois à la faveur d'une vue dégagée Fabien à 2-3 minutes, pas au mieux lui non plus. Enfin, le ravito est là : 21,5kms et 1410+ en 2H48'. Je suis un peu dans le gaz, je préfère attendre Fabien. La bénévole annonce : "Mettez vos coupe-vent, dans 200m, il va faire froid". Punaise ! Moi je l'ai déjà sur moi et j'ai déjà bien froid ! Fabien arrive vite et on décide de repartir ensemble. Je m'habille bien avec bonnet, capuche et les gants que m'a prêtés Aurélien me sauvent la mise. Fabien décroche légèrement tout de suite.

S5000302

 

On quitte le chemin large pour un sentier de montagne. La montée se fait doucement, je pousse autant que je peux sur les bâtons, les sensations et la chaleur reviennent un peu malgré un vent de dingues : j'ai Cathy Dubois en visu et elle me sert de repère. Petit à petit, je la rattrape et nous abordons les premiers névés ensemble. Puis je la distance petit à petit. Je me retourne souvent et j'ai pu voir Philippe revenir très fort sur Fabien puis le doubler. Mais bon, j'arrive avant tout ce beau monde au Col de Vallouise en 4H05, 2600m d'altitude et sous le ciel bleu !

S5000307


Le paysage est sublime et le sentier de descente bien visible. Rapidement, Philippe revient sur moi et je l'invite à me doubler, invitation qu'il décline. Et là, on arrive à une imposante barre rocheuse de 30cm au moins ! Je suis obligé de fortement ralentir pour la passer !! Philippe a tout compris, je suis une buse en descente et il décide finalement de me dépasser et de s'envoler dré dans le pentu... Mais voilà, le chemin devient plus roulant et je commence à prendre un bon rythme de croisière, je double le gars en Hoka qui s'est tordu la cheville, un concurrent qui a mal au genou, je contrôle derrière, personne ne revient et c'est bon signe car Fabien est meilleur que moi en descente.

S5000301

 

On attaque la forêt de mélèzes, ça y est, Fabien revient enfin sur moi et me passe de suite. L'écart augmente ensuite finalement peu et juste avant le ravito, dans une petite montée, je me raccroche à lui. Le ravito est là : 4H54' pour 34kms et 2200+. Philippe a déjà filé, on ne s'attarde pas avec Fabien car il n'a que 3' de marge sur Philippe.

S5000299


On attaque alors une portion assez monotone, alternant route, chemin forestier large, courte descente, passage avec des dalles glissantes. On rejoint Pelvoux, il reste encore 3kms et on est bien cuit. Sur la fin, je tire un peu Fabien, le sentier est plus étroit et plus agréable. Le village est là, on franchit ensemble la ligne 37ième en 5H40, avec 41kms et 2270+ au compteur. Philippe nous a claqué 8' sur cette fin de parcours...   
C'est Lionel Bonnel qui remporte cette seconde étape en compagnie de Pascal Blanc en 4H29. Du même coup, ils finissent 1 et 2 au général des 2 jours, le podium étant complété de façon impressionnante par Corinne Favre à moins de 20 minutes ! Rémy et Damien ont fini ensemble en 4H57. Damien se maintient en 8ième position, Rémy remonte à la 11ième place. Suite à quelques abandons, je suis tout de même 26ième, Philippe remonte à la 31ième place, Fabien est 34ième. Un peu plus tard, Hervé arrive très content, 54ième au général, le père de Rémy étant arrêté de peu à la barrière horaire du 1ier ravito. Cette fois, le buffet d'arrivée est gargantuesque et on se régale, on l'a bien mérité !

Points positifs :
- Un parcours magnifique, très agréable, pas trop technique et malgré le froid du dimanche, la météo nous a épargné
- Une ambiance conviviale sur la course, un beau week-end entre amis
- Un résultat satisfaisant malgré le coup de froid du second jour. On a tout de même réalisé 85kms et 4600+ sur 2 jours ! Et puis, je n'ai pas été aussi mauvais que ça en descente...

S5000305


Points négatifs :
- Le froid du dimanche alors qu'on était le 20 juin
- Pas assez de gratin de patates le samedi soir... (faut bien trouver des trucs ;))

 

Prochaine étape : la CCC fin août...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
<br /> Bravo Christophe ! Belles courses ! Reste plus qu'a faire tout çà en une étape fin août sur la CCC ! Bonne prépa ...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci Mickael<br /> <br /> <br /> Et oui, moi j'ai souffert du froid, pas de la chaleur ;)<br /> <br /> <br /> Place maintenant à la CCC<br /> <br /> <br /> A+ sur les chemins<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> bravo Christophe !<br /> belle course d'équipe !<br /> je ne me fais pas trop de souci pour toi à la CCC, en plus si tu deviens descendeur...<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Merci Damien...<br /> <br /> <br /> Belle course pour toi aussi, de bonne augure pour ton 1ier gros ultra fin août ;)<br /> <br /> <br /> J'aurai juste mon expérience pour tenter de t'accrocher un peu...<br /> <br /> <br /> A+ sur les chemins<br /> <br /> <br /> <br />
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog