CR du Trail des Ecrins par Christophe : Jour 1

Cette course a été cochée rapidement sur mon planning 2010 : le format sur 2 jours me plait beaucoup et j'ai envie de découvrir le coin. L'inscription part donc très tôt mais je ne suis pas le seul : Rémy, son père Jacques, Damien, Fabien, Philippe, mais aussi 2 connaissances d'Endurance Shop Grenoble, Aurélien et Hervé, seront de la partie ! De quoi passer un week-end très convivial et très animé...

Voilà le programme :
- samedi "roulant" avec 44kms et 1700+ annoncés
- dimanche "montagnard" avec 41kms et 1900+ annoncés
Bon, étant donné le coin un poil montagnard, je me dis que le dénivelé est surement sous-estimé et je me prépare mentalement à affronter plutôt 2500+ par jour !!! Les paris vont ainsi bon train dans le groupe.

S5000247Et oui, le profil ne parait pas trop roulant ;)


Le vendredi soir, c'est donc un gros covoiturage qui nous attend, direction Vallouise. Avec Fabien, on se l'est joué un peu confort pour cette première nuit et on a pris un gite dans le village à 2 pas du départ (Monsieur Philippe sera même à l'hotel tout le week-end lui). La nuit est donc bonne après un repas très glucidique et avec l'aide des boules quiès (Et oui, Chouchou ronfle un peu). Le réveil est tranquille, le départ de cette première journée n'est donné qu'à 9H30 et l'organisation nous emmène par bus à l'Argentière la Bessée, lieu de départ de l'étape. Etant donné mon gros doute sur le D+, je décide de partir avec les bâtons.

S5000250
Le temps est bon, ouf il ne pleut pas. Nous sommes environ 120 au départ. GO !!! Le départ n'est pas trop rapide, même si, comme d'hab, je pars un peu trop vite pour mon niveau je pense. Rapidement, un groupe de 15-20 coureurs se détache avec Rémy, Damien, Corinne Favre et Cie. Tout va bien pour moi, je reste un peu en retrait et fais un peu le trou avec le gros du peloton. Cette première portion est agréable, large et un peu vallonné avec vue sur la vallée.

S5000253

 

Puis il est temps de grimper un peu, direction le Col de l'Aiguille : c'est une montée classique avec des virages en lacet dans la forêt. Je me fais doubler par quelques coureurs qui tiennent le rythme en courant, mais rien de grave.
S5000254


La fin de l'ascension de ce premier col est intéressante avec des passages au milieu des rochers, sous les rochers, un peu aérien... Après le col, on continue alors en forêt sur une pente légèrement ascendante. Les jambes ne sont pas top, mais elles déroulent tout de même bien pour l'instant. Ca y est, on passe un coin découvert et c'est magnifique : les Crêtes des Falaises de Feyssinières propose un petit sentier en balcon avec une vue magnifique. Dommage, je me fais bien plaisir mais c'est un peu court. On continue de monter un peu, je suis dans un groupe de 3-4 coureurs, l'allure est bonne.

S5000261
Ca y est, on bascule dans la descente peu pentue, peu technique et toujours en forêt. On débouche dans une petite prairie, on jardine un peu et heureusement à 4, on retrouve vite le bon chemin. 2 de mes compagnons s'échappent, je reste pour l'instant raisonnable. On arrive à un passage de torrent bien virulent, il faut traverser 3m sur une branche minuscule : ouh-ouh, je paralyse un peu mais bon, à 4 pattes sur la branche, ça passe... Puis on attaque le plus fort de la descente, un bénévole annonce "dans 10' le ravito", comme d'hab, je me demande si c'est réaliste ou pas... Je me prends une belle gammelle dans les orties, ça pique... J'arrive enfin au 1ier ravito (12' après le bénévole, comme quoi) : 24,5kms et déjà 1500+ en 2H54... La femme de Philippe est là pour m'encourager, ça fait du bien.

S5000260


2'30" plus tard, je repars pour la 2ième grosse ascension vers le Lac des Pouilles : c'est long, très long. Je marche péniblement tout le long, heureusement les bâtons me servent bien. La vue est dégagée et je me retourne souvent pour voir mes poursuivants : pas d'ami en vue en tout cas !

S5000267

 

Un concurrent-organisateur me rejoint et le moment devient plus agréable à 2 : il me nomme chaque montagne, m'annonce les prochaines difficultés. Ca passe plus vite, notamment sur les interminables pistes de ski de fond ! Une fois la Mare des Pouilles (et oui, c'est un lac microscopique en fait ;)) passée, une courte descente commence, via le Col de Pousterle. Je suis à l'aise, mon compagnon décroche et j'arrive rapidement au 2ième ravito au coeur de la station de Puy Saint Vincent : 36kms et 2200+ en 4H33... La femme de Philippe est toujours là, elle m'annonce que Fabien et Philippe sont à mes trousses à quelques minutes simplement, ça envoie du côté des vétérans !!!

S5000263
Je repars donc pied au plancher, 2' plus tard. On commence la descente vers Vallouise sur un chemin bien large dans un petit vallon à l'opposé de la bonne direction. Oups, il faut traverser une rivière (ouf, c'est sur un pont), puis on repart dans la bonne direction avec une petite côte en prime. Au sommet, un bénévole m'annonce : "y'a 5-6 gars devant toi, t'as l'air super bien comparé à eux ! il faut aller les chercher !!!". Ouais ouais ouais, il ne me connais pas le bénévole... bon j'attaque quand même un peu dans cette descente en sous-bois... peu technique mais il faut faire gaffe aux racines... la descente se termine, je n'ai toujours vu personne devant ! Je commence donc à profiter du village, des jolies ruelles, je me dis que ce serait bien de prendre quelques photos, je me retourne et un concurrent revient sur moi à un bon rythme !!! Punaise, je suis obligé de finir assez fort pour préserver ma 25ième place en 5H23 (44,4kms, 2330+ et 2120-) sur cette première journée..

S5000269
Le vainqueur de l'étape est Olivier Lavastre en 4H30, un compagnon de gite le soir précédent. Damien réalise une belle perf, 7ième en 4H48, Rémy est un peu déçu avec sa 13ième place en 5H05. Puis suivent Fabien en 5H38, Philippe en 5H41, Hervé en 6H15, Jacques en 7H06 et Aurélien en 7H22. L'après-midi se passera tranquillement en mode récup avec repos, repas, compex, repas, montage de la tente, repas, discussions, repas, ..., tout ça dans la bonne humeur et sans une goutte de pluie ! Mais bon, pour un 19 juin, il fait pas chaud...

S5000276

 

Le soir, le bivouac nous proposera un repas assez light mais un succulent boeuf à la broche.... Guitoune nous fera même une visite surprise car il a su qu'il y avait de la bière au repas...

S5000277

 

Suite au prochain épisode... 

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog