Comment ne pas avoir froid l'hiver ???

Avec ses journées raccourcies sans beaucoup de soleil, ses intempéries et la chute des températures, l'hiver est une saison difficile pour le traileur habitué à s'entrainer en nature. Il faut donc beaucoup de courage et de mental pour affronter la nuit, le vent, et surtout le froid.

Le choix des vêtements et même l'alimentation peuvent améliorer ces conditions d'entraînement et apporter du confort aux coureurs. Le but est de limiter les échanges avec le milieu froid et d'augmenter la production de chaleur.

En hiver, plus que pour toute autre saison, les vêtements ont un rôle essentiel. 2 couches sont indispensables :
- la première couche va permettre d'évacuer la transpiration et de rester au sec. Le coton est totalement déconseillé ! Le risque de prendre un bon rhume en restant mouillé avec des températures froides et du vent est non négligeable. Il faut donc préférer un tissu technique, style polyester.
- la seconde couche va isoler le corps  et préserver sa chaleur. Les fibres polaires sont parfaites : légères, elles sont d'excellents isolants thermiques.

La troisième couche est facultative et dépend du temps. Elle sert à protéger des intempéries, pluie, neige ou vent, et à rester à l'abri. Une veste type gore-tex ou équivalente (Coolmax, Windstopper) permet à la fois d'évacuer la transpiration et empêche le froid et la pluie de passer.
Bien sûr, chacun adaptera le port de ces 3 couches, suivant le temps et son effort. Il ne faut pas hésiter non plus à se déshabiller un peu dans le cas d'un effort important (et ainsi éviter une sudation excessive).

Dernier point : il est aussi très important de protéger les extrémités du corps (gants pour les mains, bonnet pour la tête) et de faire attention aux articulations et aux tendons très sensibles au froid. L'hiver, l'échauffement est encore plus indispensable.

L'alimentation reste un facteur clé à cette saison. Certes, la sensation de soif est souvent moins présente. Mais les pertes en eau sont identiques l'hiver et l'été ! De plus, l'air froid est souvent très sec. Il est donc indispensable de boire régulièrement pendant l'effort. Si vous portez un camel-bag, pensez à protéger le tuyau pour éviter le gel.

Pour lutter contre le froid, le corps humain dépense beaucoup plus de glucides que d'habitude. La part de glucides lents doit donc être plus importante l'hiver dans son alimentation et il faudra penser à prendre des barres lors de ses entraînements longs. Autant c'est le manque d'eau qui limite la performance en été, autant ce sont les glucides qui la limitent l'hiver...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog