Christophe : mon bilan 2012

C'est à mon tour de dresser le bilan de l'année 2012. Bien sur, il est moins étoffé et moins clinquant que celui de mes amis Rémy et Damien. Mais bon, c'est un choix depuis de nombreuses années de llmiter le nombre de courses à 5-6 par an. Je préfère avoir de longues périodes de récup sans courses, notamment l'hiver. Le planning annuel est souvent construit pour un gros objectif à la fin de l'été avec une montée en puissance des courses, du kilomètrage et du dénivelé de janvier à aout. Pour la fin de saison, c'est plus au sensation et à la forme que ça se décide. Allez, quelques chiffres (à comparer avec Rémy) : 2012, c'est 219 séances pour 2970kms et 91000+, soit une moyenne de 13,6kms et 415+ par séance.

P1010698

(Lors d'un entrainement en Chartreuse)

 

Cette année, l'objectif n°1 a été facile à trouver. Recalé au tirage au sort de l'UTMB en 2011, je suis donc automatiquement qualifié pour 2012. Ca tombe bien, je suis toujours motivé et je construis donc ma saison pour cette objectif. Bon, la première course de l'année, c'est surtout pour faire plaisir au coach et marquer des points pour le club : je suis dispo ce week-end là et ce n'est pas trop loin, me voilà donc aligné sur le Cross Départemental de l'Isère avec tous ces fous furieux de la vitesse. Bien sur, c'est plus une grosse de séance de seuil pour moi qu'une course, je fais illusion 2-3 kms, mais bon, le résultat est bien meilleur que le cross départemental de 2010.

Cross5

(Au moins, j'ai le temps de faire coucou au photographe)

 

Début mars, la saison de trail est lancée avec la découverte d'un grand classique : le Défi Véllave. En compagnie de mes amis Fabien et Alain, je découvre les recoins de la Haute-Loire. Certes la course n'est pas très montagneuse, mais elle est très dynamique et plutôt rapide. Certains singles sont amusants, des passages très ludiques. Je ne réalise pas une course transcendante, mais une course régulière avec un bon finish. On va dire que je suis plutôt satisfait de la forme à ce moment de la saison.

(Pas de photo, j'avais pas pris mon appareil)

 

Suite à quelques soucis, je ne peux pas m'aligner au Trail de la Cote Roannaise fin avril. Pour compenser, je me rends une nouvelle fois, et avec toujours autant de plaisir, à Saint Georges de Commiers pour une course saucisson qu'on aime tant ! Pas de 6H cette année, mais un simple trail de 26kms et 1300+ tout de même. Comme d'habitude, c'est la convivialité qui prime et la course part sur un bon rythme. Devant, c'est trop costaud, mais je tiens bien Rémy en visu tout au long de la montée. Je réalise un gros effort pour le rejoindre dans le début de la descente (car Rémy est un sacré descendeur), je le paie ensuite, mais il m'attend pour partager une bonne troisième place. Très content de ma course, j'ai été plutôt performant.

P1000050(Une arrivée en famille et sans sprinter en plus ;))

 

2 semaines plus tard se profile le premier gros morceau de l'année, et quel morceau : le Grand Raid 73. 73kms et 5000+ particulièrement rudes dans les Bauges. Le début de course est serein et régulier, mais je rentre vite dans le dur pendant de nombreuses heures avec les difficultés et le d+ qui s'enchainent. La chaleur est accablante, les montées interminables et difficiles, les descentes pas si faciles. Après la dernière grosse ascension, la machine se débloque un peu et je réalise là aussi un bon finish qui me redonne confiance. Cela me permet surtout de terminer la course sur un bonne note, à un classement finalement intéressant.

P1010577(Punaise, les Bauges c'est pas comme la Haute-Loire !)

 

Mon grand plaisir de début juillet, c'est de faire une course sur 2 jours : c'est très convivial et ça permet de faire un bon bloc. Avec Fabien à nouveau, notre choix se porte sur l'UTTJ, autrement dit l'Ultra Tour en Terres du Jura. Vous l'aurez compris, c'était donc une balade de 2 jours pour un total de 116kms et 5800+ dans ce coin méconnu qu'est le Jura. Et bien, ce fut un week-end extraordinaire avec un accueil chaleureux, une organisation parfaite, des repas sensationnels (ah le fromage), des paysages magnifiques, et un parcours bien plus difficile et technique que je l'aurais cru. Au final, il y a eu des hauts et des bas, mais surtout une bonne course globale et de formidables souvenirs. J'y serais bien retourner en 2013, mais je fais rarement la même course 2 année de suite.

P1010642(Oui, oui, on est bien dans le Jura)

 

Voilà, l'été passe avec de nombreux entrainements, toutes les pensées orientées vers ma seconde participation à l'UTMB. Contrairement à 2008, je sais réellement ce qui m'attend, j'ai plus d'expérience, je suis confiant. Mais voilà la météo se dégrade les jours précédents la course. les infos sont mauvaises, la nouvelle tombe 6H avant le départ : la course est remplacée par un parcours de nuit et sans saveur, la motivation disparait. Pas de paysages à contempler, pas de cols à passer, pas de raison de se transcender. Je prends le départ parce que je suis là. Je suis la route et les pistes de ski sans âme et sans coeur, personne ne parle. Seule la fin de parcours partagée avec un autre coureur et la délivrance de l'arrivée seront un peu réconfortantes. Déception, voilà ce que je retiens de cette course et qui restera en moi pendant 3 bons mois..

P1000975(Ouf, c'est fini...)

 

Dur dur de se remotiver pour la suite. Les vacances qui suivent la course sont les bienvenues pour faire la coupure mentale. Mais ensuite, je reprends les footings sans envie. Je cogite beaucoup sur ma pratique du trail. Les semaines passent, la forme revient petit à petit, l'envie aussi (merci aux footings de midi avec Rémy). Ca y est, c'est bon, je suis à nouveau apte pour repartir pour une nouvelle saison. Tiens, une nouvelle course dans la région est créée, son profil et son état d'esprit me conviennent parfaitement. C'est ça, avoir la passion du trail. Ca sera mon objectif 2013, place donc à 2013 !!!

P1030760(Tourné vers 2013...)

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog