CCC 2010 par Christophe

Ça y est, on y est, fin août c'est l'objectif de l'année : la CCC !
Pour la cinquième année consécutive, je reviens avec plaisir à Chamonix pour cet événement incroyable et mondial et je compte bien en profiter. Depuis le Trail des Ecrins, la préparation a été compliquée, mais le dernier mois s'est bien passé avec pas mal de kms et de d+, répartis entre marche et course à pied, en plaine et en montagne, avec quelques sorties de 2-3H et une seule sortie longue de 6H avec Rémy (sous la pluie), 3 semaines avant la course environ. Certes, je suis moins bien préparé que les années précédentes, j'en étais conscient en début d'année d'où le choix de cette course (malgré la tentation UTMB), mais j'arrive à Chamonix plutôt en forme et surtout bien reposé. L'objectif restera modeste avec un pronostic de 18H environ. En plus, on sera nombreux du club de l'AL Echirolles sur la course, avec le président Thierry, Damien, Christophe L., Sophie, Sylvie, Marie-Hélène, Soledad, Gilles, Denis, ... mais également Brice d'Endurance Shop Grenoble et Jacques le père de Rémy...

CCC-2010 5792
J'arrive donc le jeudi sur Chamonix sous une chaleur écrasante, je retire le dossard, je fais un petit tour du salon et file rejoindre Rémy et sa famille dans son camp de base à l'Argentière. La soirée sera tranquille avec une pasta-party maison (avec les fameuses pâtes al dente de Rémy, euh pas très cuites en fait). Damien, Thierry et leur petite famille seront également là pour mettre l'ambiance. La nuit est bonne, je me réveille à 5H30. 2 minutes plus tard, je reçois un sms de l'organisation "UTMB CCC TDS Attention météo prévue pluie vent froid Prévoyez le matériel nécessaire". Ouh ouh, ça va être chaud la journée ! Heureusement, j'avais prévu le coup et changer la veille mon matériel pour un coupe-vent plus "humide". Avec Jacques, le père de Rémy et après avoir stressé en cherchant pendant 10 minutes mes clés de voiture, on décolle pour Chamonix rejoindre Damien et prendre le bus, direction Courmayeur. Le temps est pour l'instant correct (mais déjà bien couvert), on fait des rencontres, on se prépare tranquillement (Salut ! Et toi, comment ça va? Où sont les toilettes ?) et à 10H30, on commence à se placer sur la ligne de départ pour avoir une meilleure position. Petit à petit, les copains et copines arrivent, une fine pluie s'invite aussi à la fête. Thierry est déjà bien excité.
CCC-2010 5793
L'heure du départ approche, ça commence à bousculer sévère devant. 10.9.8.7.6.5.4.3.2.1. CCC ! C'est parti et mince, on a déjà perdu Thierry (j'ai vérifié d'ailleurs, il courra bien avec son vrai nom cette fois ;)) et il y a quand même un paquet de monde devant moi. Je décide de forcer un peu l'allure dans le village italien et au bout de 500m, je rattrape Thierry. Damien nous rejoint également vite et on s'extirpe rapidement de la masse. Il est temps de reprendre un rythme plus cool autour de la 100ième place environ. Il pleut maintenant franchement, la route s'élève peu et je laisse filer peu à peu Thierry puis Damien, je préfère rester raisonnable car ils sont très affutés les bougres. Au bout de 45 minutes, on commence la vrai montée vers Bertone, sur un chemin plutôt large. Je trouve mon rythme bon, mais les autres concurrents sont plus nerveux et me doublent régulièrement. Je continue sur mon rythme et arrive au Refuge Bertone. Je croise Thierry qui est déjà reparti en compagnie de Maud Giraud. Il est toujours aussi excité (y'a quoi au ravito ?), il est parti sur un gros rythme. Je prends juste un verre de coca au ravito (1H31', 136ième, 40s d'arrêt) et je repars de suite, direction la Tête de la Tronche.
Photo4


Le début de la montée est bien raide, les mollets tirent un peu et c'est légèrement inquiétant. Les positions se figent enfin, mais la pluie et surtout le vent sont toujours omniprésents. A la faveur d'un petit abri, j'en profite pour mettre le coupe-vent, bientôt imité par Caroline Freslon-Bette. En effet se profile une crête très ventée et malgré les nuages, la vue y est magnifique. Un petit raidillon et le sommet est atteint sans trop de soucis finalement (2H19'30s, 117ième). Le début de la descente est un peu technique et surtout bien glissant. Je prends mon temps, puis une fois l'alpage atteint, je commence à plus dérouler. Le sentier est bien humide, il faut rester vigilant, surtout avec les vaches et les taureaux qui rôdent dans le coin ! On rejoint rapidement le chemin commun de l'UTMB, puis le Refuge Bonatti (2H57'30s, 112ième, 1'45s d'arrêt). Je fais le plein d'eau à la source puis continue sur le sympathique petit sentier en balcon du Val Ferret. C'est dommage, la météo n'est pas de la partie, mais la vue reste très jolie avec les nombreux glaciers. J'effectue cette portion de façon assez cool et je perds quelques places sans raison de s'inquiéter, le chemin étant une véritable patinoire par moment.

Photo2
Arnuva est atteint en 3H37' (115ième, 2'30s d'arrêt pour manger enfin un peu de salé). Maintenant, place au redouté Grand Col Ferret... qui sera ma plus difficile ascension de la course. En effet, je manque de jus, il ne fait pas très chaud, je dépasse quelques concurrents plus mal que moi, d'autres plus fringants me doublent. Cette montée est limite un chemin de croix (le fait de ne jamais voir le sommet est difficile à gérer) et je commence légèrement à douter ! Ouf le sommet est atteint (4H43, 115ième), le vent y est très fort, je ne m'attarde pas pour tester le confort de la célèbre tente North Face jaune. Je gère les premières centaines de mètres de descente, puis je prends ensuite un bon rythme de croisière. Le chemin n'est pas du tout difficile, la vue sur les alpages suisses magnifique. Le beau temps a l'air de se pointer un peu, mais le vent est toujours présent. Une fois La Peule passée, on alterne partie un peu technique et glissante et sentiers plus cools. Je suis surpris, on redescend directement vers la route et on évite le sentier en balcon plus compliqué (des éboulements a priori ?). On rejoint alors le ravito totalement par la route, via un petit crochet supplémentaire dans le village (5H41'30s, 113ième, 2'25s d'arrêt).

Photo6

Je ne m'arrête pas longtemps, mais en repartant je sens une grosse baisse de moral et je commence par marcher, en descente ! Bien sur, de nombreux concurrents et concurrentes me doublent, je ne me sens pas bien et cogite un peu. Cette portion n'est pas du tout difficile et descendante, et pourtant je me traine misérablement pendant de longues minutes... pfff qu'est-ce que je fous encore dans cette galère ??? En plus, j'ai des soucis de camel-bag, surement le tuyau d'eau qui est plié, je n'arrive donc pas à boire. On traverse les hameaux et un groupe avec Josiane Piccolet me rattrape. C'est le déclic, je décide de forcer un peu la machine et je m'accroche à eux. La fin de la descente, toujours sur la route, se passe alors mieux et j'attaque la courte montée vers Champex plein d'entrain. Celle-ci se passe merveilleusement bien et je lâche tous mes compères de descente. Peu avant le ravito, mon ami Fabien est là pour m'encourager. Il m'annonce les écarts : 22' sur Damien, 8' sur Thierry, mais aussi Sophie qui revient fort derrière. Punaise, je ne suis pas si mal que ça ! Pendant que je fais le plein d'eau (7H24'30s, 98ième, 4'30s d'arrêt), il m'assiste en allant me chercher une soupe puis il m'accompagne sur les premières centaines de mètres qui longent ce beau lac de Champex. On discute de la course, de la météo, ça fait du bien !!!

Photo7
Il me laisse un peu avant la descente roulante menant au pied de la montée de Bovine, et c'est là que le temps commence à  nouveau à fortement se dégrader. Je cours d'un bon rythme et je croise un mec qui me hèle "T'es le pote à Rémy, tu as fait 3ième à St Georges ! J'étais le médecin de la course...". Alala, ce Rémy Marcel, c'est une vraie célébrité, même au fin fond de la Suisse, on me reconnaît grâce à lui ;). Au pied de la montée, fini de rigoler, je rattrape 3 concurrents dont 1 qui marche en s'aidant de 2 bouts de bois (surement les nouveaux bâtons écologiques Raidlight ;)). Un groupe se forme et la pluie devient battante, l'orage gronde : pas top pour affronter ce redoutable passage ! Et bien, tout se passe plutôt bien, je monte bien malgré la pluie et les torrents de boue qui dégringolent sur les marches et les racines. Je lâche un peu mes partenaires, avale les difficultés sans ciller et j'arrive vite sur la partie finale découverte où j'aperçois enfin Thierry... Il a l'air bien, ouf il n'a pas d'hypo ;) (heureusement d'ailleurs car un quad ne pourrait pas venir le chercher par ici). Je continue un peu, me retourne et j'aperçois Sophie qui est revenue comme une balle. Le petit sentier en balcon qui mène au ravito est très venté et nous arrivons quasiment groupés et surtout totalement frigorifiés !!! (9H04'30s, 76ième, 4' d'arrêt pour se réchauffer avec une soupe et pour mettre le coupe-vent).
Photo9


Sophie est déjà repartie, Thierry traine un peu, j'attaque la petite remontée sans avoir sorti la frontale malgré l'heure tardive et l'obscurité déjà bien présente due aux nuages et à la pluie. La descente est très glissante, je fais attention, mais je reviens tout de même sur plusieurs concurrents dont Sophie. A la fin de la descente, le passage en forêt est bien "show" : il fait tout noir ! J'arrive très vite au ravito de Trient (10H, 73ième, 10'40s d'arrêt). Mon petit Timothée, Gabrielle et ses parents sont là pour m'encourager et m'assister, ça fait du bien.

CCC-2010 5762

 

J'opte pour un t-shirt manches longues pour la nuit et le froid, je sors la frontale, je fais le plein de nourriture et je ne change rien d'autres malgré la tentation (chaussures et chaussettes trempées). Dehors l'orage fait toujours rage ! J'attends Sophie et Thierry, puis je repars en leur compagnie. Les petites marches à la sortie de Trient sont descendues les doigts dans le nez cette fois (cf mon UTMB 2008), il faut dire aussi que je suis encore très bien physiquement. Sophie aussi est encore en plein forme, elle s'échappe tout de suite en petites foulées, on ne la reverra plus et ira chercher une grosse 4ième place au scratch féminin, bravo ! Avec Thierry, on décide de finir ensemble pour se soutenir dans les 2 dernières difficultés.

CCC-2010 5761
Je commence donc à mener le train dans la raide montée vers Les Tseppes, Thierry me remplace assez tôt. La nuit tombe peu à peu, j'allume ma nouvelle frontale, ouah c'est un phare et ça permet de gagner en confiance ! Le rythme est correct, plusieurs concurrents nous doublent tout de même et nous atteignons relativement rapidement et sans pause le sommet (en fait, en comparant les temps, on n'a pas été très bon). La traversée vers Catogne est particulièrement boueuse et humide, Thierry ne s'embête pas et court dans toutes les flaques. Le point de contrôle est atteint (11H46'30s, 88ième place), les bénévoles sont bien courageux avec ce froid et cette pluie ! On se jette alors dans la descente, disons plutôt qu'on plonge dedans tant le chemin est détrempé. Rapidement, je mène le train, punaise, les pistes de ski tardent à arriver. La fin de la descente est bien technique en forêt et nous arrivons enfin à Vallorcine (12H15', 70ième, 5' d'arrêt), où nous attend Philippe, le père de Gabrielle. Il nous annonce que l'UTMB a été arrêté au 30ième km et que le départ de la TDS a été retardé de 4H ! Ça ne rigole pas avec le temps ! Allez, il est temps d'affronter cette dernière portion où j'avais complètement explosé pendant l'UTMB 2008.

Photo14
Avec Thierry, on décide de monter tout en marchant au Col des Montets pour en garder pour la vraie ascension. Malgré cela, on ne se fait quasiment pas du tout doubler et sur la fin, Thierry décroche de quelques dizaines de mètres. On traverse la route, on y est, notre dernier chemin de croix est là, on lève la tête, les frontales sont visibles jusque très haut... Tout de suite, je mène le train, punaise, j'avais oublié que c'était si raide ! Thierry suit à 20-30 mètres et comme moi, serre les dents. Je me permets quelques pauses de temps en temps, mon coeur  bat très fort dans la poitrine. A mi-montée, on rentre dans la partie plus technique et plus caillouteuse, je laisse passer Thierry devant et suit alors ses chaussures. Finalement, la tente North Face symbolisant le Tête aux Vents est là, mais... elle est abandonnée ! Le doute m'envahit un peu, je repasse devant sur cette partie plate mais totalement accidentée et inintéressante de nuit. Des ruisseaux d'eau courent de partout et finalement, on arrive au point de contrôle (14H30'30s, 71ième), les bénévoles ayant préféré se mettre un peu plus à l'abri. On continue sur le même type de chemin, très péniblement jusqu'à la Flégère. On échange quelques mots avec Thierry pour se dire qu'on en a bien marre et que cette partie est dure ! La Flégère arrive avec sa guirlande de lumières, ça y est, on peut se dire que c'est gagné ! Le ravito est glacial et humide (14H57', 70ième, 3' d'arrêt ?), on nous annonce l'annulation de la TDS. Je ne veux pas m'attarder, mais Thierry traine un peu, 4-5 concurrents nous passent, allez Thierry faut y aller !

CCC-2010 5767
Suite à des travaux, il faut remonter un peu les pistes de ski, puis les redescendre et enfin attaquer le petit sentier en forêt. Je mène le rythme à travers les racines, Thierry peine un peu derrière. Sur ce chemin, on a l'impression de ne jamais descendre et de ne jamais se rapprocher de Chamonix ! Le chalet de la Floria passé, je sais que le chemin va être plus large et plus roulant. Avec Thierry, on déroule enfin, on commence à savourer notre belle course. Sur la fin, on accélère petit à petit, la barre des 16H est possible. On arrive dans les rues de Chamonix, il y a pas mal de monde suite à l'annulation des 2 courses et surtout nos petites familles venues nous féliciter. Mon pote Jean-Luc est là aussi suite à l'annulation de la TDS, il fera les 500 derniers mètres avec nous pour "courir un peu quand même et m'accompagner". Comme d'hab, on fait le tour de la place pour le spectacle, mais cette fois ce sera en courant ;) et nous passons enfin la ligne d'arrivée avec mon ami Thierry, très très contents de notre course et de cette fin d'aventure ensemble (15H58'42s, 73ième place ex-æquo).

CCC-2010 5769


A l'arrivée bien sûr, c'est le bonheur d'en avoir fini avec cette course rendue difficile par les conditions météo, de voir Damien (41ième en 14H57) et Sophie réalisés une belle course aussi, de fêter ça avec notre famille et nos amis. On a une pensée aussi pour Rémy qui est resté sur Courmayeur suite à l'annulation de la TDS pour faire le lendemain la course de repli (ce sera d'ailleurs un plaisir de le suivre samedi et de le voir réussir une superbe course !).

CCC-2010 5790
Mais bon, il pleut toujours, il fait froid, alors on traine pas, direction la douche et un repos bien mérité !

Quelques chiffres :
- 98,5kms, 5620+ et 5800-
- 1997 partants, 444 finishers (course finalement arrêtée au milieu de la nuit)
- Vainqueurs : Xavier Thévenard en 11H57'13s et Maud Giraud en 14H07'38s
- 73ième en 15H58'42s dont 34'30s de pauses
- Moyenne de 790m/h en montée et 1280m/h en descente (source : Suunto T6c)
- Ravito perso : 4 gels et 7 pâtes de fruit + Ravito de l'organisation

Photo5
Points positifs :
- Très bonne course avec de bonnes jambes (aussi bien en montée qu'en descente), un bon mental et sans trop de soucis de ventre
- Une fin de parcours et une arrivée partagées avec mon ami Thierry !
- Un parcours toujours aussi joli, mais plus simple (passage Grand Col Ferret ? La Fouly notamment)
- Pas de grosses stars sur la course, mais un niveau incroyablement dense devant

Photo15
Points négatifs :
- Une météo exécrable avec de la pluie, de la pluie, du froid et de la pluie !
- Le trail évolue, les concurrents sont de plus en plus refermés sur eux et il est maintenant difficile de discuter un peu et d'échanger pendant la course :(. J'ai trouvé que l'ambiance générale sur la course et le week-end n'était pas top :((

Photo3
Remerciements :
- Gabrielle et Timothée pour tout bien sûr !
- Ma famille et mes amis pour leurs encouragements et leurs soutiens
- Mes amis et partenaires d'entrainement : Rémy, Thierry, Damien, Arnaud, Guillaume, Nico, Fabien, ...
- Le coach Jérôme pour la qualité de ses conseils et de ses plans d'entrainements
- L'organisation et tous les bénévoles qui contribuent à la magie et au succès de cette course

Photo1

Rémy 18/09/2010 08:46


En tous cas, vos photos d'arrivée sont magnifiques. On devine aisément votre bonheur.
Elles devraient bien rendre dans le CR du Président.
Bon ok, encore un peu de patience.....


Christophe 18/09/2010 09:20






Moi, j'ai entendu dire que le président était en RTT hier et qu'il aurait commencé (au conditionnel bien sûr) son CR...


On l'aura peut-être avant Noel


A+



3D Trail 09/09/2010 09:15


Tout est dit ... c'est un super compte rendu, j'ai la pression pour en faire un aussi réussi ... je vais m'y mettre rapidement, car je constate à vos commentaires qu'il est attendu.
Encore un grand bravo, Christophe tu as rempli le contrat "tu m'as rejoint à Bovine" ... je suis parti vite "comme d'hab." et toi tu as géré comme un pro.
Une course défis qui restera dans nos mémoires.
A très bientôt, amicalement, Thierry


Christophe 09/09/2010 13:00



Monsieur le Président, Merci !


Belle course pour toi aussi, tu es parti vite mais l'objectif était -16H.


Donc même si je t'ai rattrapé à Bovine, le contrat est rempli pour toi aussi !


Et puis, ça fera des souvenirs ces 7 dernières heures ensemble, dans le vent, sous la pluie, et avec la nuit ;)


Bon, on attend avec impatience ton récit ;))))


A+



Manu 08/09/2010 22:30


Quand je lis les commentaires, je vois qu'il y a Arnaud qui a fait le GRP. On a "couru" ensemble de la sortie de Luz jusqu'à Tourneboop. Ils étaient 2 et il y en avait un qui avait un problème
d'irritation au bas du dos et qui ne pouvait pas porter son sac .. Transmets leur mes amitiés sportives ...
A+


Christophe 09/09/2010 08:08



Le message a été transmis à Arno_Smag !



Rémy 08/09/2010 16:54


Super récit après une super course.
Place à présent à un super repos bien mérité.
A très bientôt.


Christophe 08/09/2010 21:33



Merci Rémy ! Encore bravo pour ta course !!!


Et oui, c'est repos à fond en ce moment, contrairement à certains qui ont déjà bien repris ;)


A+



Manu 07/09/2010 22:34


Salut Christophe,
Bravo pour cette belle performance ... pour qqun qui ne savait pas quelle course faire en début de saison, je vois que le programme a été bien rempli. Pour ma part ce fut l'ultra des Pyrénées, avec
des paysages grandioses, très dépaysant, une ambiance plus conviviale, plus proche de l'esprit trail ... et on a eu de la chance avec la météo ... Peut-être à bientôt sur une course (pour ma part
je vais aux Templiers pour le VO2 trail avant la SaintéLyon)
Ps : on organise un trail à Vienne le samedi 2 octobre matin (2 parcours de 14 km et D+450 m et 28 km avec D+ 900 m), si ça vous dit vous serez les bienvenus ...


Christophe 08/09/2010 21:32



Merci Manu


Et oui finalement, j'ai fait une belle année : moins entrainé, j'ai misé sur mon expérience et des courses mieux gérées (départ plus prudent) pour en profiter au mieux et ça a marché !


Bravo pour ta course au GRP, quasiment le même temps que l'UTMB 2009 non ? Tout le monde dit que c'est une belle course !!!


Dommage pour le 2 octobre, mais je devrais être en week-end détente à la campagne... mais ça pourrait intéresser Rémy


A+ sur les chemins



Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog