Templiers 2009 : Interview croisée des 3D-Trail

Peux-tu nous faire un petit rappel de ta saison sportive 2009 ?

Christophe : Après la fatigue due à l'UTMB2008, j'ai commencé la saison doucement pour arriver en forme cet été pour mes gros objectifs. J'ai d'abord effectué des courses plutôt "courtes" et dynamiques (Drayes blanches, 3 Chateaux, Drome) pour travailler la vitesse, la technique. Tout s'est bien passé et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Ensuite, j'ai basculé sur l'endurance pure avec des semaines assez costaudes et chargées. La forme était donc au rendez-vous cet été. J'ai ainsi réalisé des Grands Ducs moyens certes, mais une excellente TDS, avec des parcours magnifiques dans les 2 cas. Je me suis donnée une petite entorse à la TDS, mais ça va bien mieux maintenant.

Rémy : Le début de saison sportive fut assez délicat avec la fin d'une blessure (périostite) et la naissance de ma fille. J'ai mis pas mal de mois pour retrouver la forme , et ce n'est que fin avril que mes sorties se sont accompagnées de bonnes sensations. la motivation fut alors grandissante.

J'ai participé à 3 trails du TTN (Drôme, Vallée des Lacs, Faverges) ce qui me permet de pointer aujourd'hui à la 21e place et d'espérer rentrer dans les 20 à l'issu des Templiers. J'ai également pris part à quelques courses diverses, avec des résultats plutôt conformes à mes attentes. 

Thierry : Mon début de saison a été assez particulier, car j'ai débuté le premier trimestre par un gros objectif : moins de 3 heures au marathon. Après un important coup de fatigue en mars puis l'annulation du marathon de Lyon, je me suis élancé sur le marathon de Genève. Objectif atteint : 2h58. Cela m'a donné un bon « booster » pour la deuxième partie de la saison, les «Ultras ». Un TGV plaisir et réussi puis une superbe surprise sur mon premier ultra long, la CCC dans le top 100. Une année qui s'amorce comme un tournant dans mes perspectives futurs.

 

Comment abordes-tu cette course ? Est-ce un objectif prioritaire ?

Christophe : Je pense que ma saison est plutôt réussie et ce n'est donc pas un objectif prioritaire. Le but sera de finir en beauté l'année sur un superbe parcours, et d'en profiter avec mes 2 amis 3D Trail. Par contre, j'y arrive moins fatigué que les années précédentes. L'objectif sera donc de m'y donner à fond et de réaliser tout de même une bonne perf !

Rémy : C'est l'objectif de mon année sportive. N'ayant pas pu prendre le départ du Tour du Beaufortain, tous mes espoirs se tournent vers les Templiers. Et j'essaie de faire le maximum pour ne pas être déçu.  

Thierry : Ce n'était pas mon objectif n°1, le marathon me tenait très à coeur ainsi que la CCC. C'est réussi, donc je vais prendre le départ avec beaucoup de confiance et de plaisir. Mais, il est vrai que la participation complète de la « team 3D » et de mes ami(e)s de l'ALE me fait espérer une course magnifique et amicale.

 

Comment s'est déroulée ta préparation ?

Christophe : J'ai couru la TDS fin aôut. J'ai donc pris une petite dizaine de jours de repos. Après, j'avais l'endurance et le dénivelé dans les jambes, j'ai donc axé ma préparation pour faire du rythme et re-gagner un peu en vitesse. Les semaines ont été copieuses et dynamiques.. La forme est revenue depuis fin septembre et la confiance avec..  

Rémy : S'agissant d'un gros objectif, j'ai tenu à m'astreindre à une préparation rigoureuse. En revanche, j'ai veillé à ne pas reproduire les erreurs de l'an dernier où la blessure (périostite) s'est invitée sur la dernière semaine. Les terrains, les séances, le matos, ... tout a été bien réfléchi pour une préparation optimale. Pour l'instant, tout roule. la forme et la confiance sont grandissantes. J'ai juste un petit pépin au pied gauche suite à un choc lors d'un entrainement, mais rien de préoccupant pour le moment.  

Thierry : La CCC ne m'a pas tellement laissé de fatigue, ma gestion de course y est certainement pour quelque chose. J'ai suivi le plan d'entraînement à la carte de Jérome. J'ai participé à des séances longues avec mes deux compères des 3D et ami(e)s ALE. J'en profite pour remercier, Tonio, qui nous a concocté et accompagné lors d'une séance longue spécifique Templiers (samedi 26 septembre 2009).

 

Dans quel état physique et mental es-tu avant ce grand rendez-vous ?

Christophe : Par rapport aux autres années, je suis moins fatigué physiquement en cette fin d'année. Les derniers entrainements m'ont rassuré et je pense que je ne serai pas loin des 100%. Je pense avoir réalisé une bonne saison, donc mentalement je suis libéré et j'aborde la course sans pression. 

Rémy : Physiquement, je pense me présenter au départ à 100%, même si cela dépendra aussi des dernières nuits de sommeil. Mentalement, je suis très motivé et plutôt confiant, grâce à mes participations antérieures.  

Thierry : Mentalement, je suis pressé de vivre sportivement cette épreuve. J'ai pu goûter l'année dernière à « l'entrée » par ma participation au marathon des Causses et je souhaite finir cette année le repas avec « le plat de résistance » et le dessert . Physiquement, j'ai une bonne allure, je me sens frais et prêt. Pas de blessure à l'horizon.

 

Quels sont tes objectifs sur cette épreuve ?

Christophe : Il est difficile d'estimer son temps sur cette course car il y a souvent de petits changements d'une année à une autre. En 2006, j'avais explosé après Dourbies et fini en 9H22. En 2007, j'avais souffert avant Dourbies et terminé en 9H12. Cette année, j'espère faire une course complète et passer enfin sous la barre des 9H, voire m'approcher des 8H30. 

Rémy : Le parcours changeant en partie chaque année, il est difficile de donner un temps très précis. c'est pourquoi, je regarde plutôt le classement. Après ma 61e place en 2008, j'ai bien l'intention de finir cette année dans les 50 premiers. Le chrono sera probablement proche des 7h45-7h50.  

Thierry : Il est toujours difficile de faire des pronostics, surtout que l'on ne connaît pas les petits tracas physiques et mentaux qui peuvent survenir avant et pendant la course. Toutefois, il faut déterminer un objectif pour être mentalement dans l'épreuve, je pars donc sur 9h30 / 9h40.

 

As-tu une stratégie de course de défini ? Si oui, quelle est-elle ?

Christophe : Je pense prendre un bon rythme jusqu'à Dourbies, sans me mettre dans le rouge bien sûr. Après, je donnerai tout dans cette deuxième partie plus technique. Mais bon, la réalité de la course sera surement différente.  

Rémy : Je n'ai pas de stratégie, mais plutôt quelques temps de référence (par rapport aux éditions précédentes). D'une manière générale, je vais essayer de partir prudemment, au moins jusqu'à Dourbies. J'aimerais y passer dans le même temps que l'an dernier. Ensuite, je gérerai cette deuxième partie bien plus technique et cassante selon la fraicheur restante. En tous cas, je mise beaucoup sur les descentes pour grapiller quelques places. 

Thierry : C'est une course assez roulante, mais attention avec de bonnes portions de grimpette pour atteindre 3200 D+. C'est un profil qui me correspond assez bien, toutefois les descentes techniques devraient me ralentir, mais je compte utiliser ma vitesse et mon endurance marathon pour attaquer dans les portions plates ou légèrement montantes. Je vais prendre un départ assez tranquille et accélérer à un très bon rythme après le 7ème kilo jusqu'au premier point d'eau à Sauclière (15ème kilo). Car c'est une partie roulante. Pour le reste, ce sera en fonction de plein de paramètres (sensations, usures, mental, alimentation, ...). Je suis aussi très sensible à la météo, je suis un coureur qui aime le chaud et déteste la pluie ! Donc ce paramètre n'est pas sans importance sur mon mental et mes sensations physiques.

 

Au niveau matériel, ton choix est-il fixé ? si oui, quel est-il ?

Christophe : De ce côté, pas de soucis. Je prendrai un camel-bag car j'ai une tendance à beaucoup boire et le ravito de Dourbies est loin. A Dourbies, on verra si je passe sur un porte-bidon double suivant les sensations..  

Rémy : mon choix est fixé sur ce point. Ce sera un porte bidon double. Mais j'aurai la chance d'avoir une assistance sur le parcours. Du coup, je partirai avec une flasque de 200ml supplémentaire que je déposerai ensuite à Dourbies. De même, à Cantobre, je laisserai mon porte bidon-double pour un porte bidon-simple.  

Thierry : mon choix est le camel-bag, plus de contenance pour l'eau et l'alimentation. Mais comme je l'ai dit juste avant, je ne suis pas un adepte des températures basses ou des temps pluvieux donc j'ai besoin d'une importante contenance de sac où je puisse mettre des vêtements chauds.

 

Comment vois-tu tes partenaires de team sur cette épreuve ?

Christophe : Je ne me fais pas trop de soucis pour Rémy car il est prêt physiquement et il connait le parcours comme sa poche. Mentalement, il est très très fort pour aller au bout de ses limites. Il devrait donc faire moins de 8H à nouveau.. Pour Thierry, je pense qu'il a franchi un palier sur l'Ultra cette année : mieux préparé physiquement et plus de mental pour ce genre d'épreuves. Seul hic : il va découvrir la course et l'expérience compte beaucoup aux Templiers. Si c'est un jour où il a la patate, je le vois bien approcher les 9H.

Rémy : Christophe connait bien le parcours pour avoir participé en 2006 et 2007. S'il a bien récupéré de sa belle course sur la TDS fin août, il devrait pouvoir faire un beau final. Je le vois bien finir en 8h45. Pour Thierry en revanche, ce sera une première. La première partie roulante devrait lui permettre de faire un bon début de course. Grâce à son expérience en trail acquise cette année sur la CCC et le TGV, il devrait limiter les dégâts sur les portions moins à son avantage. Je pense que son chrono devrait se situer aux alentours de 9h15.

Thierry : Le leader de notre team sur le long, c'est incontestablement Rémy. Il a l'expérience du parcours et le mental cette année pour casser la baraque. Sa non participation au Beaufortain lui a certainement laissé un peu de frustration dans sa saison et je pense qu'il a encore plus « la niaque ».

Christophe a fait une excellente saison avec un bloc entrainement (D+ et distance) au top niveau. Il a aussi l'expérience et la parfaite connaissance du parcours, il devrait réussir au delà de son objectif de moins de 9h. Et surtout, ils prendront le temps de bien repérer, la semaine avant l'épreuve, les portions du parcours qu'ils ne connaissent pas ou mal (car ils sont en vacances sur place, les chanceux !).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog