Trail Drôme : récit de Christophe

Nouvelle étape de ma saison trail, c'est le trail de la Drôme à Buis les Baronnies. C'est l'occasion aussi de passer un bon week-end de vacances avec Rémy et toute sa petite famille. Je n'ai pas d'objectif particulier sur cette course, en fait, le but est de continuer ma montée en régime avant mes 2 ultras estivaux. Pas mal d'amis du club seront là aussi et ça promet une belle bagarre. Je vise tout de même un temps de 5H ce qui devrait me placer dans les 30 premiers. Seul point d'interrogation : avec de grosses semaines d'entrainement, j'espère avoir suffisament récupéré.

 

Avec Gabrielle, nous nous rendons tranquillement à Buis les Baronnies, en profitant pour faire du tourisme dans l'arrière pays et ses coins magnifiques : Rosans, Rochebrune... On fait un dernier petit tour dans Buis les Baronnies pour retirer le dossard et c'est l'heure de notre pasta party avec Rémy et ses parents. La nuit est plutôt bonne, notre jeune supportrice n'a pas trop fait le bazar (je parle de Lalie, fille de Rémy et Fanny, 4 mois). Le réveil est tout de même difficile, le déjeuner tranquille avec Rémy. Nous sommes à 100m du départ de la course, notre préparation est donc très détendue !


Il est temps d'aller sur la ligne de départ, de voir les collègues, les connaissances, de s'échauffer un peu aussi. Ouf j'ai pu voir Julien Rancon car après, ce sera utopique vu qu'il va s'envoler vers la victoire... Un petit coucou au cousin de Gabrielle, Frédéric, venu se faire plaisir sur le 22kms (il finira environ 150ième sur 300, bravo à lui !) et bing, c'est le départ !


Les organisateurs nous ont prévu un petit tour de la ville, à gauche, à droite, on monte, on descend, on traverse un pont, du pur tourisme... Tout de suite, je me sens bien, les jambes répondent parfaitement, je laisse Rémy s'éloigner un peu toutefois et reste avec Arnaud. Ca y est, on attaque la seule difficulté du parcours, une grosse montée de 700-800+ environ. Arnaud se laisse décrocher, moi je suis facile et commence à doubler pas mal de monde. Le problème, c'est qu'entre le 46kms et le 22kms, on ne s'y retrouve plus. Rémy est à une centaine de mètres devant, je continue ma remontée quand le chemin le permet, même Catherine Dubois a l'air à la peine. Ce sentier est vraiment magnifique et nous offre une vue superbe de la vallée et plus loin du Mont Ventoux.


On arrive en haut de la côte, le chemin devient plus vallonné. Je déroule pas mal en me calant sur un autre coureur et nous arrivons rapidement au premier ravitaillement : arrêt éclair avec plein d'eau et 2 tranches de pain d'épices et je repars en compagnie de la future vainqueur du trail. J'aperçois toujours Rémy au loin mais l'écart grandit un peu. La petite côte est avalée un peu plus difficilement et nous attaquons un sentier de crêtes très agréables : ça sent bon le thym et le romarin... Je mène un groupe de 3-4 coureurs, 1 seconde d'inattention, je bute une pierre et je me rattrape de justesse. Insconsciemment, je me relache un peu et laisse filer mes compères.


J'ai baissé un peu le rythme et on commence à me doubler régulièrement. Il faudra qu'un coureur me prévienne qu'un wagon de coureurs arrivent pour que je me resaisisse et m'accroche à Nicole Volard Gilet et son mari. Je me laisse porter avec eux jusqu'au second ravito, près du superbe chateau d'Aulan. Là aussi, arrêt éclair mais je fais l'erreur de prendre des abricots secs qui sont plutôt moelleux et surtout qui ne passent pas. Je suis forcé de m'arrêter sur le côté, prêt à vomir... Ouf, j'évite le pire mais Catherine Dubois, Yves Masson et 2-3 coureurs en profitent pour me doubler et je repars péniblement. Ca y est, c'est dur, c'est l'heure du gros coup de mou : pas de jambes, bien sûr le moral chute, je me demande ce que je fais là... On me double et redouble sur les parties roulantes.

J'attends avec impatience la future côte pour me faire une santé. Ouf elle arrive et je l'aborde avec 3-4 coureurs dont le mari de Nicole Volard qui m'annonce qu'il a finalement explosé. Ca me rassure et je recommence à forcer un peu sur la machine. Petite descente, petite relance, je cours de plus en plus souvent. Mieux, je commence à rattraper du monde : 1 coureur, 2 coureurs, tiens Yves Masson qui a lui aussi explosé et j'arrive au 3ième et dernier ravito un peu plus confiant. J'attaque rapidement la dernière portion, rattrape encore 3-4 coureurs, petite descente, 2-3 coureurs. Un seul coureur réussit à s'accrocher pendant ma remontée fantastique, il ne me quittera plus jusqu'à l'arrivée...


Nouvelle côte, la dernière je pense et j'aperçois en contre-bas, Arnaud, très fringant et bien placé qui ne doit être qu'à 1'30"-2' pas plus. Il tourne bien le bougre pour sa première expérience sur une telle distance. Je poursuis mon effort, petite descente, encore 2-3 coureurs enrhumés, puis surprise, une dernière côte de dingues nous attend. Elle sera très longue et très dure à passer en cette fin de course, surtout qu'elle sera suivie par un petit passage au sommet de 2 kms environ.

Enfin, on commence la descente, soulagé je lâche les cheveaux et attaque pas mal. Finalement, cette descente n'est pas aussi technique et je me prends même à me faire plaisir. Mon compagnon de route est toujours là et m'encourage à forcer l'allure. On double régulièrement des concurrents qui n'arrivent pas à accrocher le wagon, notamment Catherine Dubois qui a l'air assez cool...Ca y est, j'aperçois le village, entend le speaker, je force encore l'allure dans le dernier kilomètre et arrive sur la ligne d'arrivée où m'attendent et me félicitent Gabrielle, Fanny, Lalie, Rémy, ses parents, Frédéric, Damien...

 


Arnaud arrive tout de suite après, il réalise aussi une bonne course, bravo ! Première impression : très content de ma course finalement, un coup de mou inévitable et 2 bonnes portions (départ et arrivée).
Comme d'habitude, Rémy a très bien géré sa course et réalise une performance conforme à ses objectfis. Damien a bien tenu le choc aussi et prend une bonne place dans l'optique du championnat de France.
Bravo enfin à tous mes collègues de club : Jeff, Fabien, Gilles, David, Stéphane et Sébastien sur le 43kms, Sylvie, Soledad, Jean-Pierre, Crocetta et Marie-Hélène sur le 22kms.
Les résultats complets sont ici pour le 43kms.

Points positifs :
- Un bon départ bien géré et pas trop rapide, j'ai été très facile et très à l'aise dans la côte.
- Une grosse fin de parcours, avec 20-25 places de gagnées je pense sur les 15 derniers kilomètres, une bonne descente pour une fois où je me suis bien fait plaisir

Points négatifs :
- Comme d'habitude, une baisse de régime que j'ai du mal à gérer (marche prolongée, baisse de moral)
- Les parties roulantes où je manque toujours de rythme et de relance

Après quelques jours de vacances et une bonne récupération, j'ai repris doucement l'entrainement. Ma charge va augmenter sensiblement et régulièrement pour affronter au mieux les 72kms et 5000+ de mon futur objectif, le Duc de Chartreuse fin juin.

vogoy' 29/04/2009 17:33

chouette CR et tu vois, quand c'est écrit on se rend mieux compte des sensations que tu as, tout au long de la course !
t'as fait une descente de GUEDIN!!! guitoune n'a qu'a bien se tenir!
on va t'appeler men in black (cf: commentaire cr arnaud kikourou...)
vogoy'(heureusement qu'il n'y avait pas 5 km de descente en plus pour ma pomme...)

Christophe 29/04/2009 21:36


Merci Damien.
Bon, déjà, si on regarde bien les photos, je suis plutôt en gris...
Et puis, j'ai fait une bonne descente certes, mais pas exceptionnelle non plus, car sinon j'aurais surement rattrapé Julien Rancon ;)


Denis 29/04/2009 09:13

Encore un beau recit et une superbe course ....merci

Pour votre trail j'aimerai bien m'inscrire ! pas pour faire une perf, mais plutôt pour profiter de ma venu à grenoble et courir sur de vraies montagnes ...

A la semaine prochaine !

Christophe 29/04/2009 10:50


Merci Denis.
Si tu veux des renseignements sur la course Seyssins-StNizier, n'hésites pas à aller visiter le site de la course : http://antonio.gallego1.free.fr/accueil09.htm
A la semaine prochaine...


Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog