Challenge Salomon 2009 : nos conseils

Après la présentation du challenge Salomon la semaine dernière, nous vous proposons cette fois quelques indices pour aborder au mieux ce challenge et bien sûr se faire plaisir. Attention, ce challenge est particulièrement relevé. De plus, sur les épreuves pyrénéennes et savoyardes, une délégation étrangère (espagnole ou suisse et italienne) est souvent présente et particulièrement affutée.

Nos conseils : Si vous souhaitez participer à ce challenge et que vous souhaitez réaliser le meilleur classement possible, nous vous recommandons bien sûr, de participer à au moins 4 épreuves sur les 8 épreuves, afin remporter un maximum de points. L'idéal étant 5 épreuves, car on n'est jamais à l'abri d'un "jour sans" ou d'une petite blessure. Cela permet donc de s'enlever un peu de pression.

Concernant le choix des épreuves, les courses sont plutôt bien réparties dans le calendrier, le facteur récupération ne devrait donc pas trop jouer.


* Trail du petit ballon : C'est un trail plutôt court et roulant qui ouvre le challenge. L'année dernière, des montagnards se sont prêtés au jeu, avec succès (Julien Rancon l'emporte). Pour y participer, il faut donc avoir une bonne base de vitesse et surtout être déjà bien affuté en début de saison.

* Signes trail : Le trail de Samuel Bonaudo reste assez court mais est un peu plus technique, sans difficultés majeures toutefois. Vu qu'il est dans le sud, le beau temps est souvent au rendez-vous. Attention, les places sont limitées et souvent vite vendues. Il est donc intéressant pour tous les profils de traileurs.

*
L'Ardéchois : C'est le premier trail véritablement long. Très agréable, il reste assez roulant, avec quelques passages techniques en descente. Il faudra tenir le coup sur les 54kms.

*
Trail de Guerlédan : C'est un trail réservé aux bretons ! Assez excentré, il ne faut pas avoir peur de subir les éléments (météo, pluie, boue). Il comporte peu de dénivellé. Réservé aux rouleurs.

*
Marathon du Mont-Blanc : Ce sera sûrement un des trails les plus relévés, avec une colonie suisse et italienne. C'est un parcours dynamique privilégiant les qualités de grimpeur car c'est le seul parcours sans retour à la case départ.

*
Annécime : A coup sur, ce sera l'épreuve la plus difficile du challenge : 80kms avec un gros dénivellé autour du lac d'Annecy, dans un cadre magnifique. Il faudra donc être parfaitement préparé pour un tel ultra. Réservé aux spécialistes du long.

*
Championnat du Canigou : Là aussi, le niveau sera élevé du fait de la participation espagnole. c'est un profil court, grosse montée puis grosse descente, avec une grosse ambiance. Réservé aux montagnards.

* Ultra trail du Sancy : Deuxième ultra du challenge, il sera moins difficile que l'Annécime car plus roulant. Attention car les conditions peuvent être difficiles avec du vent. Réservé tout de même aux experts du long.

En conclusion :
- Si vous êtes plutôt un traileur avec des qualités de vitesse et de rouleur, un programme avec le petit ballon, Signes, Guerledan, le Mont-Blanc et le Canigou peut être intéressant.
- Si vous êtes plutôt un traileur avec des qualités d'endurance et de grimpeur, un programme avec Signes, l'Ardéchois, le Mont-blanc, l'Annécime et  le Sancy serait préférable.

Voilà pour nos conseils pour ce challenge Salomon 2009. N'oubliez pas que le principal est avant tout de se faire plaisir sur les chemins, en respectant les autres participants et l'environnement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog