Saintélyon, la diététique

Pour la Saintélyon et pour tout ultra, la diététique est primordiale avant la course et pendant la course.

Pour les jours précédents, nous vous invitons à lire nos conseils pour les templiers qui s'appliquent aussi ici.

Templiers 2008 : quelques conseils diététiques 
  
Le jour J :
Pour la Saintélyon, le départ  est à une heure atypique en trail (minuit en solo, 1H pour les relais).

Il est donc possible d'effectuer des repas normaux. Attention, surtout pas d'excès pour éviter des problèmes digestifs !

Le dernier repas devra être terminé idéalement vers 20H. Ce dernier repas pourra être constitué d'un peu de féculents et d'un gâteau de semoule par exemple. Evitez la viande et les protéines, plus difficiles à digérer.

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre une petite collation vers 22H, du style gato-sport (disponible dans la plupart des magasins de sport), pain d'épice, gateau de semoule, accompagnée d'une boisson chaude (surtout si la météo est difficile).

Quoi qu'il en soit, ce dernier repas ne devra pas être trop important en quantité sans quoi vous auriez rapidement quelques nausées durant les 2 premières heures.

Durant la course :
Pensez à vous hydrater régulièrement par petites gorgées. Il est plus difficile d'y penser la nuit où le froid atténue la sensation de soif. Eau ou boisson énergétique, cela dépend de vous. En tous cas, si vous prenez de la poudre énergétique, c'est que vous êtes sûr de bien la tolérer malgré la durée de l'effort. Si vous avez un doute, optez pour de l'eau, vous compenserez par plus d'alimentation. Justement à ce niveau, emportez les produits (barres ou gels) que vous aimez et qui vous feront envie sur le parcours. Inutile de trop se charger, puisque vous pourrez refaire le plein aux ravitaillements, très nombreux sur la Saintélyon. Il peut être intéressant de varier les saveurs, car sur des longs effort, il est fort possible que le sucré vous écoeure. Vous pouvez donc opter pour des biscuits salés (comme des Tuc) ou du fromage (babybel ou gruyère).

Après la course :
Bien boire régulièrement en petites gorgées. Si possible, privilégiez une eau gazeuse fortement minéralisée (St Yorre), afin de combler les déficits dûs à la course. Même si cela est tentant, évitez un repas gras et copieux, privilégiez un petit-déjeuner léger.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog