Templiers 2008 : analyse du parcours

Le Marathon des Causses est une nouvelle épreuve au festival des Templiers. Le parcours sera donc une surprise pour Thierry et tous les participants. Ne connaissant donc pas du tout le tracé et ses spécificités, nous vous conseillons d'aller voir directement sur le site de la course : ici.

Pour la grande course des Templiers, Rémy et Christophe y ont participé chacun à 2 reprises (2005 et 2006 pour Rémy, 2006 et 2007 pour Christophe). Certes, le tracé a beaucoup été remanié cette année. Mais les spécificités du parcours devraient être quasi identiques. On peut donc diviser le parcours en 2 parties :
- Du départ à Dourbies : une partie plutôt roulante pour étirer le peloton
- De Dourbies à l'arrivée : une partie bien plus technique pour faire des écarts
En gros, la course commence réellement à Dourbies. Il faut donc y arriver sans avoir perdu trop d'énergie.

1ière partie : Du départ à Dourbies
Le départ sur la route est toujours assez rapide et impressionant. Après quelques kms de faux plat montant sur le bitume, la course emprunte un petit sentier vallonné mais ne présentant pas de difficultés (ancienne voie de chemin de fer). Le premier ravitaillement de Sauclières arrive vite avec le jour naissant. On alterne alors les routes forestières monotones et les petits sentiers en crête où la vue sur les alentours est magnifique, pour arriver au pied du Saint Guiral. La montée est longue mais ne présente aucune technicité.



La descente qui suit nous plonge plus dans l'univers des templiers : assez raide et technique mais très belle, attention à ne pas se griller les cuisses dans cette première descente. On rejoint le hameau de la Rouvière, une nouvelle bosse nous attend puis à la croix, on plonge sur Dourbies. Une ambiance de feu devrait vous accueillir à l'entrée du village et il vous faudra plusieurs centaines de mètres encore pour rejoindre le ravitaillement dans la salle des fêtes.

2ième partie : De Dourbies à l'arrivée
Dès la sortie du ravitaillement, on enchaine sur la montée vers la crête du Suquet. Après un passage assez technique, la pente redevient régulière et vous atteignez le sommet où vous attendra un poste de secours. Après un sympathique single-track en fôret, on attaque la descente vers Trèves avec des paysages grandioses. Une dernière portion de bitume et on atteint le ravitaillement après le pont. Là aussi, on ré-attaque de suite par la montée régulière vers le plateau. Ce plateau est un passage crucial de la course car si vous etes bien, vous pourrez courir et reprendre beaucoup de temps.



On aborde ensuite la technique et très belle descente vers Saint Sulpice et ses fameuses cordes : essayez de profiter de ses passages magiques ! Une dernière petite cote où on passe sous un pont et on arrive au dernier ravitaillement de Saint Sulpice. A partir de là, le parcours a fortement changé. Vous devriez rejoindre le Causse Noir puis redescendre sur Cantobre.



On reprend alors la montée de 2006 le long du lit du ruisseau : attention, c'est assez difficile en fin de course. Quelques kms sur le plateau et on plonge dans la célèbre descente du Roc Nantais. On commence à entendre le speaker, certains passages sont tendus, un dernier franchissement de pont, 20m de D+ et l'arche d'arrivée n'est plus très loin...


Un repérage du dernier tiers du parcours devrait être effectué par Rémy le 11 octobre. D'autres indications sur les difficultés de la fin parcours seront donc apportés par la suite.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
C
bonjour, <br /> Puisque vous avez l'expérience des templiers, savez-vous s'il est possible de prendre à Nant le repas du samedi soir (pasta party ?) et le petit-dej de dimanche ?<br /> Merci
Répondre
C
<br /> Bonjour,<br /> <br /> malheureusement, il n'y a pas de pasta-party prévue par l'organisation le samedi soir. Par contre, si tu réserves tôt dans la journée, tu pourras manger dans un des restaurants de Nant : ils<br /> proposent tous des repas orientés pour les coureurs (ils font plusieurs services).<br /> Pour le dimanche matin, quelquefois, les partenaires et sponsors de la course proposent un petit-déjeuner. Cependant, cela reste assez modeste (en terme énergétique) et il ne faut pas du<br /> tout compter dessus pour affronter les 72kms de la course.<br /> <br /> <br />
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog