Christophe : La Nuit du Grand Veymont 2017

Voilà, la première course de l’année se profile déjà début février. Avec un objectif annuel en avril, la préparation a été bien plus précoce en 2017 et le mois de janvier a été très chargé. Avec un parcours de 23kms et 1000+, la Nuit du Grand Veymont à 2 pas de la maison constitue un bon test. Et cette année, la neige sera au rendez-vous ce qui rajoute de la difficulté !

 

La course commençant à 17H30, le samedi est une journée quasi normale. Je pars donc faire un peu de ski avec mon fils à Gresse en Vercors. On traîne un peu, on rentre tard et on finit le (trop gros) repas vers 15H-15H15. 16H30, je suis de nouveau à Gresse en Vercors pour me préparer pour la course, je me sens un peu lourd, je discute avec quelques amis.

Tout le monde est prêt...

Tout le monde est prêt...

Nous sommes environ 50 sur le 23kms (avec de sacrés clients) contre 80 sur le 15kms. Top départ, et comme prévu, ça part fort, très fort, trop fort. Malgré l’expérience de 2016, je me mets dans le rouge dès la première côte. Il faut dire aussi que la neige y est particulièrement lourde et humide… Ensuite, bah je récupère comme je peux, je me fais doubler par de nombreux coureurs dans la courte descente vers le pont.

... pour gambader dans la neige, un tas de neige.

... pour gambader dans la neige, un tas de neige.

2ième côte, la neige est plus dure et je peux la passer en courant. Dans la descente en retour vers la station, je rattrape même la première féminine a priori, Marie Dohin. L’organisateur en chef Gaëtan m’encourage mais je sens que le ventre me plombe vers le bas. Après 3kms, je subis déjà la course à cause d’une erreur de débutant (manger trop et trop tard).

 

Les 10kms suivants sont terribles : certes, la nuit tombe et c’est chouette, le parcours est toujours aussi ludique avec alternance de chemins larges, de sentiers étroits, de bosses. Mais je n’ai pas de jus à cause d’un ventre en pleine digestion et me pompant toute mon énergie. J’en bave, j’ai l’impression de me traîner sur les chemins, sentiment renforcé par une neige très présente. Les quelques passages sur route sont aussi dangereux à cause du verglas. C’est dommage car je sens que les jambes étaient pas mal aujourd’hui.

Une bonne idée de partir de jour pour admirer un peu les paysages.

Une bonne idée de partir de jour pour admirer un peu les paysages.

Quelques coureurs me doublent régulièrement et en approchant de la bifurcation des 2 parcours, j’arrive enfin à stabiliser les positions. C’est donc parti pour une boucle supplémentaire. Le début est un peu en freeride dans les champs avec pas mal de neige. Puis la grosse côte de 300+ s’annonce, je me sens mieux, je progresse plus vite et double (enfin) 3 concurrents. Le sommet est venté et gavé de neige, je bascule dans la descente où je me lâche bien. Je profite des traces de quad pour gagner en adhérence et donc en vitesse. Là aussi je reprends 3 concurrents dont la 2ième féminine que je n’avais jamais vu jusque là ?!?

Ca rigole juste pour la photo.

Ca rigole juste pour la photo.

Ca file et on reprend la partie finale et commune de la course. Je me sens bien mieux, les jambes sont encore bien et j’arrive à (presque tout) courir la dernière bosse. Je bascule sur les pistes de ski et je fais l’effort dans la descente pour ne pas me faire rattraper. Je franchis la ligne en 2H39’ à une décevante 16ième place… pour me casser la gueule 5 mètres plus loin, ma seule chute de la course malgré la neige ultra présente !

Parcours et sensations en dents de scie.

Parcours et sensations en dents de scie.

Points positifs :

  • - Une organisation saucisson avec un parcours très ludique et très varié et une météo correcte
  • - De bonnes jambes pendant la course malgré tout

 

Points négatifs :

  • - Une erreur de débutant, à savoir trop manger trop près de la course
  • - Des jambes bien raides pendant 3 jours après la course à cause de la neige sur tout le parcours
Un grand merci à Gaëtan et son équipe pour l'organisation et les photos ;).

Un grand merci à Gaëtan et son équipe pour l'organisation et les photos ;).

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog