TDS 2016 : Mon matériel

  • Christophe
  • UTMB

Pour toutes les courses de l'UTMB, le choix du matériel est quasiment aussi dur (et aussi cher) que la course en elle même. En effet, la liste de matériel obligatoire est plutôt longue et surtout très (trop ?) précise dans certains cas ! C'est à s'arracher les cheveux... et il faut que tout rentre dans le sac...

Par exemple : 

- veste avec capuche permettant de supporter le mauvais temps en montagne et fabriquée avec une membrane imperméable (minimum conseillé 10 000 Schmerber) et respirante (RET conseillé inférieur à 13) *

* - la veste doit impérativement comporter une capuche intégrée ou attachée à la veste avec un système prévu d’origine par le fabricant.
- les coutures doivent être soudées.
- la veste ne doit pas avoir des parties composées d’un tissu non imperméable, mais les aérations ménagées par le fabricant (sous les bras, dans le dos), dès lors qu’elles ne nuisent pas de manière évidente à l’imperméabilité, sont acceptées.
Il est de la responsabilité du coureur de juger, sur ces critères, si sa veste est adaptée au règlement et donc au mauvais temps en montagne, mais, lors d’un contrôle, le jugement du responsable du contrôle ou du commissaire de course l’emportera.

ou

Seconde couche chaude additionnelle : un vêtement seconde couche chaud à manches longues (coton exclu) d'un poids de 180g au minimum (homme, taille M)

ou

gobelet personnel 15cl minimum (bidons ou flasques avec bouchon non acceptés)

 

Le but est donc d'arriver à respecter le règlement, tout en ayant du matériel confortable et éprouvé, sans trop se surcharger non plus. Je n'ai pas cherché à optimiser côté poids (et donc côté coût;)), j'ai avant tout pris ce dont je disposais dans mon placard. A la fin, je n'ose même pas peser mon sac...

Dernier point : je n'aurai aucune assistance sur la course, juste le sac d'allègement fourni par la course au Cormet de Roselend avec une tenue complète "été" (avec chaussures), une tenue complète "hiver", une réserve alilmentaire et de la crême anti-frottements.

 

Les chaussures :

J'utilise les Salomon SLab XT6 Softground depuis quelques courses et j'en suis très content. C'est un très bon compromis entre poids, amorti, stabilité et accroche. Celles utilisées pour la course ont 240kms au compteur. Si le temps est humide, il faudra faire attention au problème de la semelle de propreté.

TDS 2016 : Mon matériel

Chaussettes et bas de compression :

Là aussi, ce sont des produits que j'utilise avec plaisir et confort depuis quelques années. Les Compressport Racing Socks Trail maintiennent parfaitement le pied et les Compressport US font de même pour les mollets.

TDS 2016 : Mon matériel

Short et slip :

J'ai découvert le Salomon SLab Exo TW Short il y a 2 mois et j'en suis très content. La ceinture et le cuissard assurent un bon maintien sans causer de frottements. Je préfère par contre l'associer à un slip. 

TDS 2016 : Mon matériel

Tee-shirt :

Là j'hésite entre un t-shirt Salomon à coupe ajustée (le vert) ou un autre à coupe ample (le bleu). Je suis bien dans les 2. Le choix se fera au dernier moment et celui qui ne sera pas choisi ira dans mon sac d'allègement.

TDS 2016 : Mon matériel

Veste imperméable :

La Salomon Bonatti est un plaisir à porter depuis de nombreuses années. Je l'ai depuis 2012 et le fameux UTMB avec la météo catastrophique où elle avait été parfaite contre le froid, la neige, le brouillard, la pluie. En plus, elle ne prend pas trop de place dans le sac.

TDS 2016 : Mon matériel

Vêtements chauds : Matériel obligatoire au fond du sac dans un sac imperméable

Que du classique avec un pantalon Salomon, un sur-pantalon Inov8 (prêté par Rémy) et un t-shirt manche longue Salomon. J'espère ne pas avoir à m'en servir, mais il faudra le porter dans le sac toute la course.

TDS 2016 : Mon matériel

Vêtements chauds n°2 :

Le bonnet est oligatoire, les gants et les manchettes non. Suivant la météo prévue, ils seront à portée de main, au fond du sac, voire à la maison.

TDS 2016 : Mon matériel

Frontales :

J'en possède 2 : une vieille Petzl Tikka et une plus récente Petzl RXP, avec piles de rechange pour les 2 ! Mise en action sur la course vers 21H jusqu'à ??? Attention au halo lumineux de la RXP qui m'engendre parfois une fatigue oculaire.

TDS 2016 : Mon matériel

Bâtons :

Les mêmes depuis 10 ans maintenant : les Raidlight ultralight. Poids négligeable, un peu tordus  et usés par les années, ils font encore parfaitement l'affaire.

TDS 2016 : Mon matériel

Réserve alimentaire :

Sur les courses de l'UTMB, on a de la chance, les ravitos sont bien fournis et variés, avec notamment une fabuleuse soupe de pâtes. J'alternerai avec ma réserve perso, là aussi très variée : gel neutre, gel aromatisé coca, barres sucrées ou salées, mini pâtes de fruit, pain au lait et fromage pour varier texture et saveur tout au long de la journée et de la nuit.

Pour l'eau, j'ajusterai entre 1 et 1,5L suivant les portions.

TDS 2016 : Mon matériel

Divers :

Une casquette pour le soleil bien sûr, un buff pour protéger le crâne de l'élastique de la frontale et surtout un appareil photo pour faire de superbes photos et immortaliser cette magnifique course.

TDS 2016 : Mon matériel

Sécurité :

Du classique avec la montre Suunto T6d, le téléphone, la couverture de survie, la bande élastique et le gobelet. Reste à trouver des gants chauds et imperméables...

TDS 2016 : Mon matériel

Sac à dos :

Un vieux Lafuma 11L... là aussi il date, mais il reste fonctionnel car on peut tout fourrer dedans. Bien sûr il est moins confortable que les sacs modernes, mais pour faire un ultra par an, ça passe !

TDS 2016 : Mon matériel
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog