Christophe : ça file à Paladru

Nouvelle étape de mon Trail trip 2016 : le Trail de Paladru, autour du lac du même nom. Comme dirait Rémy, il n’y a pas vraiment de course dans le coin à cette époque donc le choix s’est fait un peu par défaut, même si le cadre est censé être agréable en temps normal.

50kms et 1700+ annoncés, ça ne pèse pas bien lourd dans une préparation pour le Trail de Samoens et ses 6400+ sur 83kms. Mais bon, Rémy et Thierry sont de la partie, ainsi que les amis du club (et de covoiturage) Sophie, Sylvain, Mickael, Matthieu et Ugo. Ça va filer sec !

 

Ca discute tactique au départ et ça se concentreCa discute tactique au départ et ça se concentre
Ca discute tactique au départ et ça se concentreCa discute tactique au départ et ça se concentre

Ca discute tactique au départ et ça se concentre

En temps normal donc, le coin est chouette. Mais là, en ce dimanche 24 avril, il fait moche. Couvert, brouillard, 5° à tout casser, mais pas de pluie heureusement, on aura même droit à un peu de grésil pendant la course. On profitera du lac un autre jour. Nous sommes 120 coureurs au départ environ pour ce 50kms. Je me sens un peu fatigué mais ça devrait passer, l’entrainement depuis Tullins a été assez copieux. Bien sûr, le départ est rapide, devant ça se montre, mais pour moi c’est plutôt bien maitrisé.

Yeah !

Yeah !

Rapidement, et logiquement, je me retrouve 8ième sur 8 de notre petit groupe de traileurs échirollois, alors que j’oscille à 13-14 kms/h sur les parties plates et larges. Pas de panique, je suis bien et encore frais, je déroule. Le premier ravito arrive très très vite (47’ pour 9,6kms, 310+ et 260-), et mis à part Rémy et Ugo qui jouent les fanfarons devant, j’ai tous les autres copains en visu.

Paysages embrumés du coin... On distingue presque le lac par moment...
Paysages embrumés du coin... On distingue presque le lac par moment...
Paysages embrumés du coin... On distingue presque le lac par moment...
Paysages embrumés du coin... On distingue presque le lac par moment...

Paysages embrumés du coin... On distingue presque le lac par moment...

Le premier "mur" est enfin là après 10kms, on peut enfin marcher un peu et souffler. Ça ne dure pas, 5-10' à tout casser, il faut tout de suite relancer. Un petit groupe se forme avec 3 autres coureurs. On se relaie, ça monte un peu, ça envoie beaucoup sur le plat, ça ne descend pas beaucoup ou pas longtemps. On croise nos premières vaches de la journée. On boucle le semi (avec 700+) en 1H50’  et on rejoint déjà le second ravito pour un bref arrêt et remplir les bidons (1H06’ pour 12,2kms, 380+ et 380-).

Mêmes les bêtes rentrent tellement il fait mauvais !
Mêmes les bêtes rentrent tellement il fait mauvais !
Mêmes les bêtes rentrent tellement il fait mauvais !
Mêmes les bêtes rentrent tellement il fait mauvais !
Mêmes les bêtes rentrent tellement il fait mauvais !

Mêmes les bêtes rentrent tellement il fait mauvais !

J’alterne marche et course dans le faux plat montant suivant. Je décroche mes compagnons mais 2 autres coureurs reviennent sur moi. On croise à nouveau des vaches, elles sont plus excitées cette fois ! Je commence à peiner un peu, je m’accroche aux 2 coureurs, on fait le tour de la Tour Hertzienne. Je relance comme je peux pour arriver au 3ième ravito un poil dans le dur (1H17’ pour 12,8kms, 480+ et 520-).

On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)
On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)
On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)
On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)
On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)
On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)
On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)

On fait le tour de la Tour, avec le gros passage technique de la course ;) pour entrer dans la corrida ;)

Jonathan F. est du coin et suit un ami sur la parcours. Je l’ai donc croisé régulièrement sur le parcours. Il m’annonce une dernière difficulté puis un chemin en crêtes sans trop de difficultés. Effectivement, la montée suivante est courte et un peu raide. Surtout la boue rend la progression compliquée avec des appuis fuyants, voire glissés. Je commence à rattraper des coureurs du 30kms. Ca va égayer ma fin de parcours. Au sommet, une jolie tour nous attend et je bascule dans la descente en me disant que la fin va être cool…

Encore une Tour...
Encore une Tour...
Encore une Tour...
Encore une Tour...

Encore une Tour...

Mais non, on repart dans une montée : pente moyenne, un peu de boue, pas le gout. Je marche pas mal, je commence à lâcher mentalement et physiquement. Heureusement que je double des coureurs du 30kms et que le lac s’offre enfin à nous. Je zappe le 4ième ravito (50’ pour 6,3kms, 420+ et 330-) car je sais qu’il ne doit rester que 7-8 kms environ. Je me force dans la courte montée suivante et je reprends 2 coureurs du 50kms… dont l’ami Mickael M. Quelle surprise !

Ça se découvre enfin un peu, on aperçoit presque le lac
Ça se découvre enfin un peu, on aperçoit presque le lac
Ça se découvre enfin un peu, on aperçoit presque le lac
Ça se découvre enfin un peu, on aperçoit presque le lac

Ça se découvre enfin un peu, on aperçoit presque le lac

Ca me redonne un peu de peps et de jambes. Je mène donc notre petit groupe pour en finir au plus vite. Le profil est plutôt descendant, on arrive vite sur les berges du lac. Pour les 2-3 derniers kms, on est quasiment au sprint à 12,5kms/h, je n’arrive pas à aller plus vite. A 10m de l’arrivée, notre compagnon nous pique un sprint ! pffff… no comment… J’en termine donc avec Mickael à la 17ième place en 4H35’ (36’ pour 6,6kms, 110+ et 210- sur la dernière section). 

Mickael M. qui s'incruste sur mon selfie et le patron en balade dominicale !Mickael M. qui s'incruste sur mon selfie et le patron en balade dominicale !

Mickael M. qui s'incruste sur mon selfie et le patron en balade dominicale !

Je suis plutôt surpris, je pensais terminer plus loin au classement. Globalement, je suis satisfait de ma course, j’ai tenu le choc et le rythme sur 3 bonnes heures. Après je me suis accroché sur ce parcouts très facile et ultra roulant. Bien sûr, la météo a été vraiment pas terrible et le parcours assez simple et peu intéressant, mais on a passé une bonne journée avec les copains !

Christophe : ça file à Paladru
Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog