Bref retour sur notre relais UT4M (partie 2 : Damien)

(Damien) C’est donc dans Belledonne que je vais m’élancer pour ce relais UT4M.   A la base,  je devais faire le Vercors…puis la Chartreuse et enfin… Belledonne. Bref, il me manquait juste le taillefer J

Je vais donc jouer à domicile même si je sais que ma partie de nuit sera compliquée… surtout avec cette longue descente jusqu’à la vallée du Grésivaudan… Mes entorses à répétition ces dernières années ont mis un frein à ma vitesse sur les parties techniques et descendantes. Musculairement, je ne sais pas trop où j’en suis. Un seul trail de 40km en juin et puis, beaucoup de temps passé en montagne mais pas forcément en course à pied…

Mentalement, j’ai retrouvé l’envie de courir (enfin je le crois…) même si le forfait de Charles m’a beaucoup touché. C’est aussi pour lui que j’ai retrouvé de la moiv’…

Je passe à vif et je vois le bon relais de Sophie. Rémy s’en sort très bien malgré ses soucis de crampes et nous voilà 4 ème.  

Et c’est parti ! Rémy me passe la balise GPS et je file sur le parcours du Kil Vertical …1000MD+ pour rejoindre l’Arselle. Le début de course se passe super bien. J’ai un rythme soutenu mais je gère le cardio…IL y a quand même 40 km… La veille , j’avais repéré l’arrivée du Kil vertical en venant encourager ma douce. J’y passe en 47’… Pas pire pour un futur vétéran J

Je continue sur le plateau et là, mes enfants et Caro sont là. La pénombre rend l’ambiance très particulière. Je suis heureux de faire quelques mètres avec mes enfants . Arnaud dit…la belète m’indique qu’au pointage, j’ai repris du temps sur les premiers…

Mes sensations sont bonnes, j’ai l’impression d’être efficace et j’arrive à la Croix de Chamrousse en moins 1H40.

Là , Jean est venu m’assister ( merci ! ) Un vrai challenge car il était à la Salinière et il n’a pas trainé pour arriver là !  On remplit la poche à eau car il fait très chaud malgré l’heure tardive. Jean est au top et m’encourage pour la suite.

La nuit est là et je pars en direction du refuge de la Pra avec toujours de bonnes sensations…

Cependant…les parties techniques arrivent et je me sens moins à l’aise, moins rapide.

A la Pra, rebelote, je remplis ma poche à eau…Il fait très chaud malgré l’heure ! Je monte encore d’un bon rythme au grand Colon et aperçois même les frontales des 3 premiers qui semblent regroupés….

 

En haut du Grand Colon, je suis prêt pour la longue descente ….et là….c’est le début d’un long calvaire…

Outch ! Deux énormes crampes me stoppent dans mon élan dès la bascule…normal….l’inversion musculaire est terrible ! J’en profite pour m’étirer et regarder le paysage nocturne grandiose !

Je repars plus tranquille mais les parties techniques me bloquent un peu psychologiquement et …CRACK, voilà la cheville qui tourne ( ce sera une petite entorse….) puis BOUM une belle taule dans les rhododendrons !

C’est le tournant de ma course…Je suis refroidi et avance de plus en plus lentement jusqu’à la piste forestière synonyme de parties moins techniques…

Du coup, je recommence à accélérer sur la piste sans remarquer une bifurque dans un single….

Je continue sur la piste en descente franche pendant 6 à 7 ‘ sans me soucier du balisage…on est sur un chemin large. Puis, je me rends compte que ce chemin n’est pas le bon ! Demi tour ! Et un petit Quart d’heure de perdu !

Je retrouve le balisage mais le moral en a pris un coup…Je finis au moral jusqu’à Freydières où une belle délégation m’attend avec des doutes…j’ai perdu beaucoup, de temps….

passage à Freydières

passage à Freydières

Pourtant, je repars de Freydières avec la volonté de courir vite sur la fin de la descente et le plat….

Peine perdue…Musculairement, je ne suis pas assez préparé et  ma fin de course sera très difficile. Yoan me double à la Vitesse de l’éclair… Je finis en donnant le maximum mais à l’allure d’un escargot…Je passe le relais à Sylvain et …fais un malaise…Merci à Caro et toute l’équipe de m’avoir attendu si longtemps dans la nuit noire de Saint Nazaire les Eymes !

Arrivée à St Nazaire, c'est pas la grande forme...
Arrivée à St Nazaire, c'est pas la grande forme...

Arrivée à St Nazaire, c'est pas la grande forme...

contrôle du matos de Sylvain avant son départ

contrôle du matos de Sylvain avant son départ

Sylvain est maintenant 5 ème…

 

Il s’élance donc seul à l’assaut de la Chartreuse, avec une dizaine de minutes de retard sur la 4e équipe. Il reprend la 4e place aux abords du Habert de Chamechaude, puis accélère significativement dans la montée de Chamechaude. Il réalise ensuite une grosse descente (à priori pas très prudente) et pointe au Sappey. Sylvain a repris une poignet de minutes sur le trio de tête, mais l’écart reste très conséquent avec une heure à combler, chose impossible. En revanche, la 4e place semble acquise car Fabien Hégron (équipe ALV) passe au Sappey 30’ après Sylvain.

Direction le Fort de St Eynard puis le col de Vence, partie sans difficulté. Passage au col de Vence express, Sylvain commence à sentir un peu le froid mais reste étonnement frais.

 

Une bonne descente sur Grenoble et Sylvain arrive dans le parc Paul Mistral.

L’arrivée est assez froide avec peu de monde (pour ne pas dire personne, mais c’est assez logique à 6h30 du matin). On discute un peu sur la zone d’arrivée avec Seb Sxay qui a remporté la course avec son équipe des Chauds Patates.

Sylvain est un peu pressé car il doit aller au boulot pour 10h (et a tout de même 2 bonnes heures de route à faire). On ne s’attarde donc pas.

 

Après une courte nuit, on essaye de se renseigner si notre victoire en équipe mixte sera récompensée car on a eu quelques sons différents depuis le début du weekend. Finalement, après consultation du site internet et confirmation auprès du service presse, les équipes mixtes ne sont pas récompensées.

Par manque de temps, nous ne retournons donc pas le dimanche au Palais des Sports pour la remise des prix. Malheureusement, nous apprenons ensuite que les équipes mixtes ont été appelées au podium… dommage, si l’information avait été annoncée, nous aurions apprécié clôturer cette aventure par la montée sur le podium, pour Brice d’Endurance Shop (notre partenaire), mais aussi pour Charles qui était à l’initiative de ce relais.

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog