Bref retour sur notre relais UT4M (partie 1 : Rémy)

(Rémy) : Suite à l’initiative de Charles de monter une équipe en relais à 4, 100% Endurance Shop Echirolles, Damien et moi nous lançons dans l’aventure. Pour le 4e, il est difficile de trouver un partenaire car tous ont des objectifs sur le même weekend ou le suivant (courses UTMB). Seul Sylvain est partant, malgré le fait qu’il participe à l’UTMB 7 jours plus tard.

L’équipe est donc monter et l’on commence à réfléchir à la répartition des massifs et à nos objectifs.

Peu à peu, on apprend que de belles équipes se sont constituées avec les Chaud’ Patates de Gaêtan et l’équipe de Seb Martinet… Top, on devrait bien se tirer la bourre avec les copains, et cela ajoute un caractère challenge !

 

Malheureusement, suite à un souci médical, Charles est contraint de quitter l’aventure qu’il avait lui-même initié. On commence donc à se poser des questions sur la possibilité ou non de maintenir notre équipe « Endurance Shop ».

Un soir au club de l’ALE, en discutant avec plusieurs athlètes sur une course de prépa aux championnats de France de Trail long, j’encourage certains à s’aligner sur l’UT4M40 Vercors. Parmi ces athlètes, Sophie étant elle aussi en partenariat avec Endurance Shop, nous lui proposons donc de se joindre à notre équipe. Elle accepte avec plaisir et ce sera donc un relais mixte !

On réorganise l’ordre des relais : Sophie souhaite faire le Vercors, Sylvain pour des contraintes pro ne pourra être présent que pour la Chartreuse. Reste donc le Taillefer et Belledonne pour Damien et moi. Etant donné la distance et le D+, Damien me laisse le Taillefer et s’alignera sur Belledonne.

Bref retour sur notre relais UT4M (partie 1 : Rémy)

 

Vendredi 21 août, voilà le jour du départ. Sophie lance la course au milieu des solos et de l’UT4M40. Malgré des jambes douloureuses, elle effectue une très bonne montée en 10e position. Cela n’est pas une surprise car elle est très en l’aise dans les ascensions. La descente sur Lans est bien négociée et elle repart en compagnie de Michel Cercueil vers le Pic St Michel. Elle le distance petit à petit dans la montée. Sophie effectue une bonne descente bien concentrée et ne perd pas de place dans cette longue portion peu à son avantage. Sur la montagne d’Uriol, la chaleur durcit la course mais elle tient le coup et dévale sur Vif en tentant de grignoter encore 1 ou 2 places… mais sans succès.

 

Bref retour sur notre relais UT4M (partie 1 : Rémy)

Le relais m’est transmis 7e position. Il est 13h passé et le soleil est bien là. Je pars sans m’emballer et reviens sur le coureur précédent grâce à une petite hésitation de sa part sur un croisement. Je progresse sur un bon rythme, mais ne m’emballe pas car je sens encore mon repas de midi dans l’estomac…  Je passe à St Georges de Commiers et prend bien le temps de m’inonder la tête. Débute la montée sur le col de Lachal où je reprends quelques coureurs. J’y croise Charles et sa compagne qui nous encourage, pour mon plus grand bonheur. Je passe 5e au col et arrive à Laffrey avec un peu de retard sur mes estimations. Mais je sens que si je vais plus vite, je vais connaître des soucis digestifs… je poursuis à mon allure sachant que la suite sera bien difficile.

Peu avant La Morte, je sens mes jambes se durcirent terriblement… c’est le début d’un long calvaire. J’essaye de limiter les dégâts et poursuis en footing cool afin d’être relaché. Cela semble fonctionner. Je passe La Morte avec l’espoir de pouvoir faire une grosse 2e moitié du massif et recoller sur 2 équipes pour lancer Damien sur le podium. Je fais un bon début d’ascension vers le pas de la Vache, mais à la mi-montée : « Boom ! ». Les crampes sont atroces, impossible à faire disparaître. Je suis contraint de me jeter au sol car je ne peux rester debout. Dès que ça passe, je repars progressivement, mais cela se reproduira 5-6 fois jusqu’au sommet. C’est dommage car lorsque les crampes me laissent tranquille, je sens que j’avance bien.

 

Bref retour sur notre relais UT4M (partie 1 : Rémy)
Bref retour sur notre relais UT4M (partie 1 : Rémy)

Je fais la bascule sur le Brouffier et entame une portion roulante jusqu’au Poursollet. Mais je manque d’eau… je m’autorise donc à boire de temps en temps dans de petits ruisseaux pas forcément limpides (mais bon, je suis vraiment à sec). Les crampes sont encore très présentes par moment et je suis même contraint de faire une portion de descente en marchant à reculons… (je prie qu’il n’y ait pas un drone qui me filme).

Peu avant le Poursollet, alors que je me sens vraiment mal, je reviens sur Alexis, qui est encore bien plus mal que moi. La chaleur a fait des dégâts. Je l’encourage car il semble vouloir jeter l’éponge et je poursuis un peu moins lentement. Arrivée au Poursollet, Jean est encore là pour me faire l’assistance (merci encore). Je prends 3 flasques afin d’avoir assez de liquide et je poursuis à l’assaut du Fourchu. Cette section est terrible mais j’essaye d’être régulier. Les crampes me stoppent encore 2 fois mais je parviens enfin en haut. 

Bref retour sur notre relais UT4M (partie 1 : Rémy)

Plus tard, voici le fameux chalet de la Barrière qui marque le début de la descente. Je me sens assez faible, mais j’essaye de faire au mieux pour réaliser une bonne descente. Je suis très efficace sur le haut de la descente puis sur la seconde partie, j’ai du mal à être concentré et je manque à 2 reprises de tomber, ce qui m’oblige à ralentir un peu. J’arrive à Rioupéroux et la petite remontée sur la Salinière ne peut se faire en courant… Je passe le relais à Damien en 4e position, mais avec 20 minutes de retard sur le podium.

 

 

... la suite à venir....

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog