Rémy : 100km : J-3... ou pas ???

Après une prépa spé d'environ 50 jours (où je totalise environ 730km), l'objectif arrive enfin.

Même si tout n'est bien sûr pas parfait, je suis très satisfait de ma prépa car je n'étais vraiment pas serein en la débutant. En effet, les bonnes séances se sont enchainées convenablement et les allures ont été de plus en plus satisfaisantes. Bref de quoi aborder la compétition avec le plein de confiance.

Mais ces 10 derniers jours ont été assez mouvementés et je ne suis finalement pas sûr du tout de participer (je dirai même qu'il ne vaudrait mieux pas...).

Tout à commencer il y a 10 jours où ma femme, qui devait assurer mon assistance, s'est bloquée le cou et l'épaule suite à une névralgie cervico-bracchiale. Mon père s'est ensuite proposé pour la remplacer, mais il est encore en phase de consolidation suite à une frature de fatigue à la maléole... Bref, côté assistance, rien n'est assuré, même si ma chérie se remet bien et semble à présent rétablie.

De mon côté, une douleur sous le pied devenait de plus en plus pénalisante (syndrôme de Morton semble-t-il). Cette douleur apparaissait à partir de 10km et devenait très importante dès 20km. Ennuyeux lorsque l'on part sur 100 bornes. Mais suite à quelques échanges téléphoniques avec mon kiné/osthéo (merci encore à Fred), j'ai testé de courir sans mes semelles orthopédiques (assez vieilles) et finalement, les kilomètres ont pu s'enchainer sans soucis. Ouf !

Tout semblait donc finalement résolu pour réaliser une course correcte du côté de Belvès. Mais cela a encore basculé mardi, lors de ma dernière sortie à pieds... En effet, alors que je réalisais une courte séance d'affutage (4*3') en nature, mon pied s'est accroché à une racine et ma cheville s'est tordue. Et alors que je n'ai jamais eu de soucis d'entorse, j'étais incapable de poser le pied à terre mardi soir. Grâce à du glaçage, de l'arnica et du Voltarene, l'oedème a disparu dans la nuit et je pouvais marcher "sans soucis" dès le mercredi matin. Mais des douleurs persistent encore sur certains appuis.

Du coup, je vais voir comment évolue ma cheville même si je suis bien conscient que la prudence devrait être privilégiée... Si la course était un trail, même court, c'est évident que je ne prendrais pas le départ car les appuis seraient trop incertains. Mais sur route, les risques sont un peu moindres et la question de ma participation reste ouverte.

 

Pierre-Marie 23/04/2015 14:52

Salut Rémy,

Bel enchaînement de galères !!! J'espère que tu pourras malgré tout prendre le départ et rejoindre sans pépin l'arrivée. Et dans le cas contraire, tu n'en seras que plus motivé pour un prochain 100 bornes, une fois mieux rétabli !!!
Bon courage (déjà pour arriver à prendre une décision...) ! ;-)
PM

ponot 23/04/2015 08:13

Bien, bien, bien....le syndrome Damien d'avant course touche tout son entourage et se propage à vitesse grand V voir W...Encore un petit tour chez ton ostéo et ça devrait suffire pour corriger cette sensation de douleur, et peut être d'instabilité dans ce pied, et te rendre dispo pour le départ. On a conscience que ce ne sera pas facile mais on a confiance en tes capacités, et si tu devais raisonnablement écouter ton corps, si celui ci te demandait d'arrêter, et bien il y aura d'autres 100km au programme. Bon courage et bonne course
Cédric

3D Trail 23/04/2015 10:45

Merci Cédric. Même si la cheville va encore mieux ce matin, je n'ai pas encore définitivement pris ma décision. Mais comme je dois dans tous les cas me rendre sur place, je m'oriente progressivement vers l'idée de prendre le départ et d'arrêter à la moindre douleur, pour effectivement reporter mon objectif sur un autre 100km de mai... à voir. Bonne fin de semaine.

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog