Rémy : bilan 2014

L'année 2014 est déjà écoulée et il est de tradition pour moi de faire un petit récapitulatif de mon année sportive (voir mes bilans précédents)

Voici donc mon bilan de cette année 2014 où mon expérience m'a aidé pour certaines coures mais également où d'autres épreuves m'ont beaucoup apporté pour l'avenir.

 

 

Côté statistiques :

Allez pour les amoureux des chiffres (dont je fais parti), voici pas mal de données sur mon volume annuel.

 

En 2014, j'ai réalisé 216 sorties à pieds pour un total de 4003km et 136 200m+.

Cela représente une sortie moyenne de 18.5km pour 631m+

Côté vélo, j'ai réalisé 1915km.

 

Au niveau compétition, j'ai réalisé 11 courses représentant 661km

 

Voici un petit détail hebdomadaire

Semaine Kilométrage D+ Compétition Résultat
1 23 800    
2 55 620

Cross Départemental

(9 km)

45 / 95
3 55 1060    
4 83 920    
5 71 800

Cross Régional

(11 km)

149 / 230
6 71 1160    
7 70 1780

Gruissan Phoebus Trail

(50 km)

13 / 400
8 69 1750    
9 64 1540

Challenge Volvic

(12 + 25km)

27 / 64

(blessé)

10 88 2610    
11 113 1610    
12 81 1220    
13 106 1530

Ecotrail de Paris

(80 km)

14 / 2000
14 53 970    
15 86 3440    
16 122 6820    
17 103 5160    
18 66 2040 10km de Fontaine 16 / 200
19 168 6930    
20 62 3030    
21 60 560    
22 109 5420

Maxirace

(86 km)

31 / 1500
23 31 840    
24 70 3050    
25 106 4510    
26 60 1650    
27 83 2690    
28 82 3350    
29 126 5560    
30 165 11250    
31 157 10950    
32 46 2320    
33 49 1550    
34 178 10390

UT4M

(167 km)

2 / 500
35 - -    
36 34 750    
37 67 2460    
38 79 2250    
39 89 3160

France de Trail

(63 km)

40 / 300
40 68 1730    
41 92 2330    
42 44 535    
43 108 4550

Endurance Trail

(103 km)

abandon
44 19 170    
45 68 1060    
46 78 1820    
47 52 970    
48 58 1420    
49 71 1100

Saintélyon en relais 2

(45 km)

5 / 200
50 - -    
51 31 340    
52 56 620    
solde 2014 58 1350    
TOTAUX 4003 136200 11 courses 1 seul podium

 

Quelques graphs (en vert à pieds, en bleu à vélo et en violet les autres sports) :

 

répartition du volume kilométrique par semaine

répartition du volume kilométrique par semaine

répartition du dénivelé par semaine

répartition du dénivelé par semaine

répartition du volume horaire par semaine

répartition du volume horaire par semaine

répartition du nombre de séance par semaine

répartition du nombre de séance par semaine

Rémy : bilan 2014

En 2014, j'ai effectué à peine plus de distance qu'en 2013 (+124km soit une hausse de 3%).

En terme de dénivelé, j'ai réalisé 13 380m+ supplémentaire par rapport à 2013 (soit une hausse de 11%).

Cette hausse de volume est en partie dû à un objectif volumineux (UT4M), mais également à une disponibilité qui fut plus importante, en particulier sur l'été.

Côté courses :

 

Le programme 2014 comportait 2 objectifs principaux :

- l'UT4M (167km fin août)

- l'Endurance Trail (103km fin octobre)

 

Egalement, un objectif secondaire qui me tenait à coeur, était de réaliser un bon classement sur le challenge TTN Long (Coup de France)

Autour de cela, j'avais prévu une belle épreuve avec la Maxirace, une course en relais avec Damien (Saintélyon) et quelques épreuves courtes pour le plaisirs.

 

Au final, j'ai donc participé à 11 épreuves sur cette année 2014 dont voici un petit résumé : 

 

J’ai débuté l’année par le traditionnel cross départemental. C’est un exercice assez difficile, surtout pour moi… en effet, je n’ai pas vraiment de qualité de vitesse de base, et en général à cette période, je reprends juste les séances de qualité. Cette année, le cross s’est déroulé à domicile sur Echirolles. Dès le départ, je ne suis pas au mieux, mais je gère comme je peux, en tenant une allure correcte mais un peu trop confortable. Je finis 45e de la course, soit à la même place qu’en 2013.

 

3 semaines plus tard, je poursuis et clôture ma (très courte) saison de cross avec le cross régional qui se déroule sur Aix les Bains. Le parcours est bien plus roulant qu’au départemental et je l’aborde comme une grosse séance de seuil. Après un départ prudent, j’essaye d’augmenter progressivement l’intensité de mon effort et grappille des places au fur et à mesure de l’enchaînement des tours. Je boucle ce cross à la 145e place, un peu déçu du classement mais satisfait de ma gestion de course. La saison de trail peut à présent débuter !

 

Et les trails arrivent vite puisque 2 semaines après Aix les Bains, je prends la direction de Narbonne pour le Gruissan Phoebus trail. Il s’agit de la 2e manche TTN suite à la Saintélyon (où j’ai fini 25e). C’est un parcours un peu long pour l’époque (50km), mais le parcours est vraiment sympa et ludique. J’espérais un top20 mais grâce à de bonnes sensations, et suite à une course bien menée malgré une prépa assez aléatoire, je termine à une belle 13e place. Un très bon classement en vue du TTN. D’ailleurs, chose incroyable, suite à ces 2 manches, je prends la tête du classement TTN (bon ça ne durera pas longtemps).

Gruissan

Gruissan

La récup est courte puisque quinze jours plus tard (1 et 2 mars), je me retrouve au départ du trail de Vulcain, pour le challenge proposé : 12km le samedi et 21km le dimanche. Mais des douleurs au thorax (probablement une côté fêlée) m’empêchent de faire la course que j’aurai voulu. Autant le samedi, la douleur est gérable et ne me pénalise que dans les descentes (9e), autant le dimanche, c’est impossible pour moi de forcer. Je profite donc de la présence de mon ami Loïc pour partager un bon moment sur ce joli parcours (173e).

Vulcain

Vulcain

Le dernier weekend de mars, direction Paris pour réaliser ma troisième manche TTN : l’Eco Trail de Paris. Un parcours de 80km bien roulant mais qui devrait pouvoir me convenir malgré tout. Ce coup-ci, les sensations sont rapidement très bonnes et je m’emballe un peu sur le début de course. Et forcément, je le paye un peu plus tard sur le parcours. Mais je négocie bien ce passage délicat et réalise une bonne fin de course pour prendre finalement une excellente 14e place (sur 2000 partants)

Eco-Trail : photo d'Hervé Legac issue du site Trail-Endurance Mag

Eco-Trail : photo d'Hervé Legac issue du site Trail-Endurance Mag

Je termine ma première partie de saison très satisfait des résultats. Le but de cette période était pour moi de marquer des points pour le challenge TTN, et avec Gruissan et Paris, c’est très réussi. Place à présent à des sorties un peu plus vallonnées afin de préparer la suite des échéances. Tout d’abord la Maxirace d’Annecy, mais avec en ligne de mire mon objectif principal de l’année : l’UT4M et ses 170km et 11000m+.

 

Je profite d’une bonne disponibilité pour engendre du volume, et même si les sensations ne sont pas top, je suis surpris de ne pas (ou très peu) ressentir de fatigue. J’enchaîne ainsi 2 belles semaines en totalisant 236km et 12800m+ en 14 jours, avec aussi un peu de vélo (75km).

Suite à ce volume, le 1er mai, je me présente aux 10km de Fontaine afin de réaliser une bonne séance de seuil. Et même si mes dernières semaines sont loin d’être orientées pour ce type d’effort, j’ai malgré tout espoir de faire un bon chrono et pourquoi pas approcher mon record. Mais, je suis vite rattrapé par la réalité et ce ne fut qu’un long calvaire. Je termine à l’agonie en 36’47.

 

Après une suite de prépa correcte, arrive fin mai la Maxirace. Le niveau s’annonce bien relevé puisque la course sert de qualification pour les mondiaux 2015. Je prends un départ assez mauvais en raison de soucis de frontale (mauvais choix) et de maux de ventre (départ à 3h du mat mal géré). A la mi-course les sensations deviennent meilleures et je remonte bien au classement. Mais dans la dernière ascension, ma remontée est ralentie par un bon coup de chaud. Je termine 31e alors que j’espérai rentrer dans les 30. La satisfaction viendra du niveau musculaire puisque malgré les 86km et 5300m+, je me sens incroyablement bien sur ce point.

Maxirace
Maxirace
Maxirace

Maxirace

Après une petite période de repos, j’entame ma prépa spé pour l’UT4M. J’ai ainsi enchaîné de belles semaines avec un gros pic de volume sur fin juillet / début août (486km et 29600m+ sur 3 semaines). Puis une période d’allègement bienvenue a suivie pour retrouver un peu de fraîcheur.

 

Ainsi le 23 août, je me présente au départ de l’UT4M, mon objectif de l’année, avec un peu de confiance grâce à cette prépa, mais aussi pas mal d’incertitude devant un tel parcours. Je pars prudemment sur les 10 premiers km et remonte petit à petit au classement durant le premier tiers de course. Après la mi-course, je commence à avoir quelques difficultés digestives dans les ascensions, mais au bout de 100km, personne n’est bien frais et j’arrive à maintenir mon classement. Je passe 2e en descendant de Belledonne, mais le premier (Fred Desplanches) a déjà 1h15 d’avance. Ensuite, je gère les ascensions avec prudence, et essaye d’assurer une bonne allure sur plat et en descente. Fred connait à son tour des difficultés et j’arrive à grignoter du temps. Mais fort logiquement, je n’arrive pas à revenir et je termine second de ce parcours à l’ambiance incroyable avec 12’ de retard. Mon chrono de 26h16 dépasse mes espérances… mais à présent il faut récupérer.

UT4M
UT4M
UT4M
UT4M
UT4M

UT4M

Après une coupure totale et une reprise progressive, la suite est assez étrange au niveau sensations avec une alternance de jours faciles et de séances peu rassurantes. Fin septembre, je participe aux championnats de France de Trail long. Je sais que mon état de forme est loin d’être optimal mais dans l’optique du TTN, il est important que je participe. De plus, avec mon club de Grenoble, il faut défendre notre titre par équipe (même si cette année, je sais que je n’ai en principe pas ma place dans l’équipe). Dès le 3e kilomètre, je sens que l’énergie n’est pas là… mais alors pas du tout. Et donc très rapidement, la course se transforme en une belle sortie d’entraînement et je suis bien content d’avoir pris mes bâtons. Je termine 36e ce qui me permet tout de même de marquer des points non négligeables pour le TTN. Je fini ainsi 13e de ce challenge national.

 

Sur octobre, les bonnes sensations sont revenues et le vendredi 24, je prends le départ de l’Endurance Trail, un magnifique 100km (avec 4600m+) au cœur des Causses de l’Aveyron. Après un début de course bien géré, j’entame une belle remontée mais à partir de la mi-course, le début de la chaleur et une mauvaise estimation de la durée séparant 2 ravitos m’ont conduit à une succession de passages à vide, dont le dernier m’aura été fatal. Totalement à court d’énergie, impossible pour moi d’avancer, même très lentement, dès que le parcours monte. Je jette ainsi l’éponge pour la première fois depuis que je cours (une douzaine d’année). Une décision difficile à prendre mais il faut savoir être raisonnable.

Endurance Trail

Endurance Trail

Du coup, la récup fut plus facile que prévu, d’autant que la dernière épreuve de la saison s’annonce moins exigeante mentalement, car plus courte. En effet, comme souvent je termine ma saison sur la Saintélyon. Mais cette année, après avoir enchainé de nombreuses longues distances, il me semble plus raisonnable de finir sur un format allégé. Et c’est donc avec Damien que je participe à cette Sainté à 2 le 7 décembre. Pour ma part ce sera le second relai de 45km avec un départ vers les 2h du matin.  Damien me passe le relai en 3e position après une excellente course, mais rapidement je perds une place. J’effectue pourtant une course assez correcte et conforme à mes prévisions, mais impossible de recoller. Je me fais même dépasser dans la dernière ligne droite, à 200m de l’arrivée. Nous finissons ainsi 5e. Cette dernière épreuve clôture de façon conviviale cette saison.

 

 

 

LE BILAN :

Suite à cet enchaînement de courses, je retiendrai une majorité d’éléments positifs avec bien évidemment en 1ère position, ma seconde place sur l’UT4M.

Même si ce n’est pas encore un évènement majeur, le niveau était tout de même relativement dense avec beaucoup de prétendants pour un top5. Mais au-delà du classement, c’est surtout le chrono et le déroulement de ma course qui me donnent satisfaction. En effet, le classement dépend aussi de la course des autres et il peut arriver de remporter une épreuve en ayant juste moins « foiré » sa course que les autres prétendants. Ainsi, j’accorde plus d’importance sur le chrono et sur le déroulement de l’épreuve et c’est pour cela que j’aime bien estimer mes temps de course probables. Sur cet UT4M, j’ai nettement amélioré mes estimations et surtout, d’une façon assez régulière sur l’ensemble du parcours. Et le fait d’avoir pu réaliser un très bon final, a confirmé mes sensations de bonne gestion de mon effort. Bref, ma bonne prépa et mon expérience m’ont permis de réaliser une course pleine. Et c’est cette sensation d’avoir réalisé la meilleure course possible que je recherche sur chacun de mes objectifs de saison, car spécialement dans l’ultra, cela dépend de tellement de paramètres... (planification de la saison, préparation, matériel, assistance, alimentation, gestion de l’effort, du stress, du terrain, des conditions météo…). De plus, il s’agissait d’une course locale où j’ai sans cesse été encouragé par une multitude d’amis, tout au long du parcours, et même au beau milieu de la nuit. Bref, ce fut l’apothéose de ma saison.

 

L’autre gros objectif de mon année, était l’Endurance Trail et cet abandon (qui plus est, le premier) est bien sûr le gros point négatif de ma saison. Cela dit, la déception n’a pas trop perdurée car je me suis vite rendu à l’évidence que poursuivre aurait pu s’avérer dangereux pour ma santé, tant j’étais affaibli. En faisant souvent de longs formats, j’ai « relativement » l’habitude de traverser des passages à vide, mais là, c’est la première fois que j’ai ressenti que seul l’arrêt de l’effort pouvait mettre fin à ce coup de barre.

 

A un degré moindre, j’accordais de l’importance à mon classement TTN, car cela demande tout de même un engagement personnel de participer à un challenge national (contraintes de date, de déplacement, …). Avec une belle 13e place au classement général, je parviens à mon objectif d’intégrer le Top15. Grâce à une Saintélyon 2013 correcte (25e), et de beaux résultats sur Gruissan (13e) et l’Eco-Trail de Paris (14e). Quant aux championnats de France, je me doutais que ce serait compliqué de faire un beau résultat si proche de l'UT4M, mais pas impossible. Bon il n’y a pas eu de miracle, mais j’ai pu marquer les points nécessaires pour réaliser mon objectif sur le challenge.

 

Place à présent à 2015. Le planning est finalisé pour les grandes lignes et sera en ligne très bientôt.

En espérant connaître encore de si bons moments de partage de notre passion, que ce soit sur les courses, sur ce blog, ou partout ailleurs.

Bruno 23/01/2015 08:58

Impressionant ! Vraiment impressionnant. Bravo

Rémy 24/01/2015 00:54

Merci Bruno. Très bonne saison 2015 à toi.

Manu 12/01/2015 12:15

Salut Rémy
Très beau bilan malgré ce premier abandon mais preuve en est que l'entrainement paye avec les années.
Souhaitons que 2015 y ressemble.

Rémy 24/01/2015 00:52

Merci Manu (avec du retard...). J'espère que 2015 sera pour toi une année sans blessure, et avec beaucoup de plaisir sur les chemins. A bientôt

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog