Damien et Rémy : Saintélyon en relais

(Damien) Dernière course de la saison 2014, cette année est encore passée à la vitesse de la lumière et le mois de décembre est souvent l'occasion de participer à l'un des nombreux formats de cette course populaire mais très onéreuse...

Cette année, on s'est inscrit avec Rémy en relais. Je n'avais pas forcément envie de faire plus de 70km de nuit à cette époque de l'année et après les longs formats de ma saison écoulée (Templiers et CCC). Rémy est lui aussi partant pour un format "relativement" court pour lui (plus de 40km tout de même :-)

Après mon abandon au 45ème sur les templiers,c'est l'occasion de finir sur une note positive. D'autant plus que les sensations sont bonnes ces derniers temps. Un cross 15 jours avant à Saint-Egrève ( 10ème) montre qu'effectivement, j'ai de bonnes guiboles.

On arrive vers 22H00 sur Saint Etienne et déjà, les halls sont envahis de traileurs qui tentent de trouver un peu d'espace pour s'allonger avant une nuit très longue. C'est assez étonnant cette ambiance...Il y a beaucoup de monde ( un peu trop ? ) et on se demande même parfois ce que l'on vient chercher dans ce genre d'ambiance...

(Rémy) Effectivement, comme pour beaucoup, cette épreuve clôture la saison. Cette année, après pas mal de formats longs sur l'année, je n'avais pas trop envie de faire la course en solo et avais plutôt souhait de retrouver des sensations de vitesse (relatives bien sûr). Du coup, une participation en relais me tente bien. En plus avec Damien, je sais que ce sera l'occasion de partager un bon moment et pourquoi pas de faire un bon résultat (le niveau des relais et assez aléatoire selon les années).

drôle d'ambiance...

drôle d'ambiance...

Heureusement, je suis avec la fine équipe d'Echirolles et on ne s'ennuie pas...loin de là !

23H15, allez, il est l'heure de se préparer et de s'échauffer...

Le temps passe vite et déjà l'affluence est grande sur la ligne, je décide donc de m'y mettre où je retrouve Olivier Soriano, mais aussi Mich' en mode solo.

Pour le coup, je suis bien placé et le départ est donné rapidement.

En bon coach, Rémy donne les derniers conseils...

En bon coach, Rémy donne les derniers conseils...

L'équipe de nuit !

L'équipe de nuit !

 

PAN !

Partie 1 : Saint Etienne - Saint Christo : 15,2km pour 450D+

Comme prévu, le départ est très rapide, sur les bases d'un 10 bornes. Etant bien placé, je n'ai aucun mal à trouver mon rythme. Beaucoup me doublent à plus de 18km/h, même des solos...

Au bout de 5' de course, on y voit un peu plus clair ( façon de parler...) 3 coureurs sont détachés puis 5/6 font le chasse patate derrière. Quelques mètres après, un peloton d'une quinzaine de coureurs très regroupés est en embuscade. Je fais un petit effort pour intégrer ce peloton. Je reconnais Yoann Stuck, Manu Gault, Alexandre Meyer et quelques solos favoris. Il y a aussi des relayeurs à 2 et à 3. Je pense être dans le bon groupe et discute un peu avec Manu qui semble très concentré.

A l'allure où nous sommes, les kilomètres défilent vite et bientôt on attaque les premières rampes sérieuses de la course. Je me sens plutôt relâché. Au bout de 40' de course, le peloton est moins fourni et nous avons gagné quelques places. C'est à ce moment qu'une accélération se produit. Dans une bosse plus raide, je sens que l'allure est plus soutenue. D'ailleurs, certains lâchent et une file indienne se forme. Mais déjà, on arrive bientôt à Saint Christo où je passe 3ème relais.

 

Pour cette première section je mets 1H04 pour plus de 15km et 450D+ (14,21km/h de moyenne).

 

Partie 2 : Saint Christo - Sainte Catherine ( 12km pour 310D+)

Cette seconde partie est plus technique avec beaucoup de boue et pas si roulante malgré son faible dénivelé. J'y progresse le plus souvent seul. Je manque même de me tromper de chemin avec le brouillard qui masque un peu le balisage...

Malgré mon début de course rapide, je sens que j'ai encore du jus pour terminer mon relais. Pourtant, dans une descente, je glisse et me mets une belle boîte. Rien de grave mais une grosse crampe aux ischios m'empêche de repartir de suite et je suis obligé de marcher pendant une petite minute. Je repars prudemment et reprends confiance sur les dernières descentes qui mènent au ravitaillement final pour moi !

Yes, j'ai eu les jambes jusqu'au bout et passe le relais à mon Rémy qui semble bien content de me voir à cette place ( 3ème ! )

J'ai effectué ma course en 2H02 pour plus de 27km.

A toi Rémy !

intw d'après course avec France 3 :-)

intw d'après course avec France 3 :-)

Damien me transmet la puce et je la place directement au pied... ou plutôt j'essaye, car je doit m'y reprendre à 3 fois pour que la puce parvienne à tenir convenablement (j'avais mis le velcro à l'envers...).

Je m'élance enfin et essaye de trouver rapidement le bon rythme. Mais en raison d'un échauffement très limité (difficile de faire un bon échauffement puisque je ne savais pas quand allait arriver Damien), je n'ai pas de supers sensations sur mes premières foulées, et j'ai l'impression de me trainer. Pourtant ma montre m'indique plus de 15km/h, donc je me dis que je suis finalement pas si mal !

Le parcours est rapidement un peu vallonné et je me sens plutôt à l'aise en bosse par rapport à d'habitude.

Pourtant, après seulement 2km, un coureur en relai à 2 me dépasse. Je suis un peu surpris car j'ai l'impression d'avacer sur un rythme correct, mais bon, je ne connaissais pas l'avance de Damien sur nos poursuivants, et lorsque je vois le coureur me dépasser, je comprends qu'il est bien au dessus de moi et je le laisse filer sans chercher à m'accrocher.

Un peu plus loin dans la descente du Bois d'Arfeuille, je suis surpris de lui revenir assez aisément dessus et de reprendre ainsi la 3e place. Mais dès la descente finie, je me fais de nouveau dépasser... et je sais que je ne devrais plus le revoir...

Les difficultés s'enchaînent mais passent relativement bien. C'est sûr que par rapport à mes dernières épreuves de cette saison, les ascensions sont assez courtes et passent bien.

 

J'ai du mal à savoir si je suis sur un bon rythme car les sensations ne sont forcément au top, mais les vitesses indiquées par la montre me paraissent correctes.

Il commence à y avoir pas mal de coureur de la Saintéxpress à dépasser, mais heureusement, je ne suis pas trop géné, même lorsque le terrain est bien gras et boueux.

Je passe au ravito de St Genou et ne m'arrête pas. Il me reste pas mal d'eau dans mon bidon et les aliments proposés ne me tentent pas.

(passage à St Genou en 4e position. Avec 42'' de retard sur les 3e et 2'47 d'avance sur les 5e)

 

N'ayant aucune indication sur les poursuivants, et doublant énormément de coureurs de la Saintexpress, c'est assez compliqué de relancer autant qu'il le faudrait. Mais j'essaye de me faire violence, même si je sens bien que je ne dois pas être à 100%.

J'arrive à Soucieu qui marque environ la moitié de mon parcours.

(passage à Soucieu en 4e position. Avec 2'18 de retard sur les 3e et 1'37 d'avance sur les 5e)

 

Je fais le plein de mon bidon et je commence à me dire qu'il est probable de conserver cette 4e place car en général, je suis plus à l'aise sur les 2e partie de course (par rapport aux autres). Je repars donc assez confiant d'autant que je me sens bien musculairement.

Mais j'ai beau me sentir assez bien, je me rends compte que les ascensions sont de plus en plus délicates à passer, par manque d'énergie un petit peu, mais aussi par manque de volonté (je marche trop à mon goût...)

 

J'arrive au nouveau ravito de Chaponost. Je refais un petit plein de bidon (partiellement) et c'est reparti pour la dernière section.

(passage à Chaponost en 4e position. Avec 2'25 de retard sur le 3e et 1'08 d'avacnce sur les 4e)

 

Après Chaponost, c'est un général une portion que j'apprécie lorsque je fais la course en solo. Mais aujourd'hui, j'ai quand même hâte que cette portion soit passée...

Les ascensions ne sont pas très raides, mais j'ai vraiment du mal à me forcer à les courir... Je sais que je perds du temps, mais comme j'imagine avoir de la marge sur nos poursuivants je ne me fais pas trop violence...

Voici enfin la célèbre côte de Beaunant. Sachant que c'est la dernière difficulté, je me motive à forcer un peu plus. Je cours la première partie, puis adopte une marche rapide. Une fois en haut, je relance progressivement et aborde la descente. 

Mais j'ai du mal à dérouler, mes quadriceps me faisant un peu souffrir avec de petites contractures (probablement en raison du froid).

Certains passages ont un peu changé, et je commence à trouver la fin monotone. Je m'efforce d'avoir tout de même une bonne allure, mais semble bridé par mes quadris. Je suis d'ailleurs surpris de ne pas pouvoir aller plus vite que lorsque je fais la course en solo...

Je passe enfin par dessus la Saône. Il reste 3km et la course est donc quasiment bouclée.

J'arrive dans le parc de Gerland et à environ 200-300m de l'arrivée, un coureur me dépasse assez rapidement. Sur le coup, je me dis que c'est un coureur en relai à 4, mais une fois qu'il est passé, je vois son numéro de dossard et me rends compte qu'il est en relai à 2... J'ai déjà une quinzaine de mètres de retard et j'essaye d'accélérer pour le rattraper.

Je parviens à maintenir l'écart, mais pas à remonter. A 50m de l'arrivée, n'arrivant pas à revenir, je coupe mon effort et passe la ligne en 5e position.

(arrivée en 5e position : avec 12'' de retard sur les 4e et environ 12' sur les 6e (équipe Mizuno))

 

Au final, pas de déception sur le classement ou le chrono car nous avons tous 2 fait une bonne course, avec des chronos conformes à ce que nous prévoyions. Il y a peut-être juste un peu de regret de se faire dépasser à 200m de l'arrivée, mais c'est comme ça. Et puis 4e ou 5e, ça n'aurai pas changé grand chose.

 

Merci à Damien d'avoir partagé cette dernière course de l'année avec moi et bravo à tous nos collègues Echirollois et à nos amis Mika, Vincent, Marion et Seb, Olivier ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Manu 03/01/2015 17:57

Bravo à tous les 2, vous ne pouviez que former un super duo pour cette course et avec au final un super classement derrière des cadors du trail mais aussi devant d'autres..

Rémy 04/01/2015 21:30

Merci Manu. En tous cas, on s'est bien amusé et c'est le principal.
Très bonne année à toi et à toute la famille. En espérant que 2015 sera une année vierge en blessure. A bientôt.

cedric 31/12/2014 16:40

Bravo les coach !!!
Plein de bonnes choses pour la saison 2015.

Le blog de 3D Trail -  Hébergé par Overblog